"Gilets jaunes" : Éric Drouet interpellé

Le "gilet jaune" Éric Drouet a été interpellé, mercredi 2 janvier, sur les Champs-Élysées à Paris. Il est en garde à vue pour "organisation d'une manifestation sans déclaration préalable".

France 3

La manifestation a lieu en plein Paris, mercredi 2 janvier, à deux pas de la place de la Concorde. Éric Drouet est placé en garde à vue pour "organisation d'une manifestation non déclarée". "On n'a pas de gilets jaunes, on ne manifeste pas. On était venu faire un hommage (...). Pas d'attroupement, rien du tout. On était en train de marcher", se défend Éric Drouet. Interpellé une première fois en décembre, il est devenu l'une des figures médiatiques du mouvement des "gilets jaunes".

Une interpellation qui pourrait relancer le mouvement

Ce chauffeur routier de 33 ans s'est fait connaître sur les réseaux sociaux, en appelant, au volant de son camion, à manifester à Paris le 17 novembre. Un mouvement qu'il souhaite apolitique, et exprime une défiance vis-à-vis de la classe politique. Alors que le mouvement prend de l'ampleur, il accepte d'être reçu par le ministre de la Transition écologique. Il en sort dépité. Au dialogue politique, Éric Drouet préfère l'action et parfois les plateaux des chaînes télévisées. Son interpellation mercredi soir suscite de nombreuses réactions politiques. Un "abus de pouvoir", pour Jean-Luc Mélenchon, alors qu'il s'agirait d'une défense de l'État de droit pour Bruno Le Maire. Un rappel à l'ordre qui pourrait relancer un mouvement qui s'essoufflait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers mobilisés sur les Champs-Elysées lors d\'une manifestation des \"gilets jaunes\", le 29 décembre 2018.
Des policiers mobilisés sur les Champs-Elysées lors d'une manifestation des "gilets jaunes", le 29 décembre 2018. (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)