Dimanche en politique, France 3

"Gilets jaunes" : des violences en Aquitaine

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 58 600 personnes se sont mobilisées, samedi 2 février, dans toute la France. Retour sur les violences qui ont émaillé cette nouvelle journée de manifestations.

France 3

À Périgueux (Dordogne), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) et Bordeaux (Gironde), la douzième journée de mobilisation des "gilets jaunes" est teintée d'incidents. Sur la place Pey-Berland de Bordeaux, les esprits se sont échauffés, samedi 2 février, alors que la manifestation des "gilets jaunes" s'était dispersée. Plus tard, la place de la Victoire a été à son tour le théâtre d'affrontements entre casseurs et forces de l'ordre. 19 personnes ont été interpellées. D'autres casseurs se sont illustrés dans la soirée à Bayonne. La manifestation nocturne des "gilets jaunes" était terminée lorsqu'un groupe d'individus a décidé de s'en prendre au commissariat de police, brisant des vitres.

Une mobilisation légèrement en baisse

Des actes dont les "gilets jaunes" tiennent à se dissocier, d'autant plus que les manifestations se sont plutôt déroulées dans le calme en Aquitaine, malgré une mobilisation légèrement à la baisse. Entre 3 000 et 4 000 personnes ont défilé à Bordeaux, 700 à Bayonne et Périgueux, et 300 pour la ville de Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Un manifestant brise une vitrine, le 2 février 2019 à Bordeaux (Gironde).
Un manifestant brise une vitrine, le 2 février 2019 à Bordeaux (Gironde). (GEORGES GOBET / AFP)