"Gilets jaunes" : des ronds-points évacués par la gendarmerie

Dans les Alpes Maritimes, trois ronds-points ont été évacués, mardi 8 janvier, par les forces de l'ordre, qui assureront une forte présence sur ces zones dans les prochains jours.

Voir la vidéo

Le gouvernement veut-il envoyer un message de fermeté aux "gilets jaunes"? Ce mardi 8 janvier au matin, trois ronds-points ont été évacués dans les Alpes-Martimes par les gendarmes. À Nice, les manifestants repliaient avec soin leur banderole, pour ne pas qu'elle ne parte à la benne. Mais ils assistent, impuissants, au démantèlement de leur campement sur le rond-point de Saint-Isidore, occupé depuis le 17 novembre.

Une forte présence policière à venir

"On s'est tous appelés. Ils nous ont bloqués bien sûr à tous les ronds-points, on n'arrivait plus à accéder, ils ont bloqué les sorties d'autoroutes. Ils se sont arrangés pour qu'on ne puisse pas venir aider nos collègues bloqués ici", a raconté une "gilet jaune". "Pour les ronds-points qui ont été évacués, il y aura une présence forte dans les jours à venir", a prévenu le directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant ayant revétu un gilet jaune sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 novembre 2018.
Un manifestant ayant revétu un gilet jaune sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 novembre 2018. (VALERY HACHE / AFP)