"Gilets jaunes" : des anciens combattants du Donbass encadrent les manifestations

Lors des derniers rassemblements des "gilets jaunes", des hommes avec des brassards blancs se sont glissés parmi les manifestants pour encadrer les cortèges. Parmi eux, trois Français qui ont combattu dans l'est de l'Ukraine.

L\'ancien parachutiste Victor Lenta (au centre), le 5 janvier 2019 à Paris.
L'ancien parachutiste Victor Lenta (au centre), le 5 janvier 2019 à Paris. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Bérêt rouge, gilet jaune et parfois brassard blanc... Présent dans les cortèges parisiens du mouvement de "gilet jaunes", comme le 12 janvier, "Anthony", membre des "brassards blancs", chargés d'encadrer les manifestations, ne passe pas inaperçu. A tel point que certains internautes ont reconnu, comme le raconte le HuffPost, derrière ce pseudonyme donné à plusieurs médias, Victor Lenta, un ancien parachutiste du 3e RPIMA de Carcassonne (Aube) qui a combattu avec les milices pro-russes dans l'Est de l'Ukraine.

Proche de l'extrême droite, Victor Lenta a appartenu au Bloc identitaire et aux Jeunes nationalistes de Toulouse. Il a également confondé le mouvement ultranationaliste "Unité continentale". "Je participe en tant que citoyen français qui partage les mêmes revendications sociales que les gilets jaunes et le même constat que le système est à bout de souffle", explique-t-il au HuffPost.

Selon le site internet, l'homme n'est pas le seul ancien combattant du conflit ukrainien dans les cortèges des "gilets jaunes". Deux autres, Sergei Munier et un dénommé "Mischa", ont été photographiés lors des manifestations. Sur son compte Facebook, le premier dit voir dans le mouvement "des airs d’un soulèvement populaire, presque comparables à cette atmosphère révolutionnaire du Donbass au printemps 2014. Un avant-goût de la liberté".