"Gilets jaunes" : ce pour quoi les femmes se battent

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Julien Bigard fait le point sur les inégalités dont souffrent les femmes dans le monde du travail, et contre lesquelles elles ont souhaité manifester en tant que "gilets jaunes" dimanche 6 janvier.

FRANCE 2

Les femmes "gilets jaunes", qui ont manifesté dimanche 6 janvier, ont voulu dénoncer leur précarité encore plus importante que chez les hommes : famille monoparentale, faible retraite ou encore moindre rémunération. Dans le monde du travail, la situation des femmes est encore plus précaire que celle des hommes. "L'une des principales raisons, c'est le travail à temps partiel. Chez les employés non qualifiés, 49% des femmes sont à temps partiel, contre 21% chez les hommes. Une situation souvent subie, puisque les trois quarts des femmes interrogées disent vouloir travailler plus", explique en plateau le journaliste Julien Bigard. "Résultat : chez les travailleuses, le taux de pauvreté, c'est-à-dire les femmes vivant avec moins de 1 026 € par mois, progresse. Leur part est passée de 5,6% en 2006 à 7,3% en 2017", ajoute-t-il.

Moins d'un tiers des PDG sont des femmes

"Pour un même poste, à temps de travail égal, un homme gagne 9% de plus qu'une femme. Elles ont également beaucoup moins accès aux postes rémunérateurs, et ce malgré des lois qui doivent limiter les inégalités dans les entreprises. Chez les cadres, par exemple, on ne trouve que 40% de femmes. Ce chiffre tombe même à 29% chez les PDG", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme \"gilet jaune\" traverse le Rhin à Strasbourg (Bas-Rhin), le 29 décembre 2018.
Une femme "gilet jaune" traverse le Rhin à Strasbourg (Bas-Rhin), le 29 décembre 2018. (MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS / AFP)