"Gilets jaunes" : "Ce n'est pas dans la contestation qu'on construit", affirme Lagarde (UDI)

Jean-Christophe Lagarde, président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) et député de Seine-Saint-Denis, est l'invité politique du Soir 3 dimanche 16 décembre.

Voir la vidéo
France 3

"Je ne crois pas que les annonces de l'exécutif soient suffisantes, mais elles sont suffisantes pour que "gilets jaunes", syndicats, élus et responsables politiques se mettent autour d'une table et discutent", estime Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI. "On ne sait toujours pas vraiment combien ça coûte et qui va payer", rajoute-t-il dans le Soir 3 dimanche 16 décembre.

Le député de Seine-Saint-Denis dit aux "gilets jaunes" qu'il faut "discuter parce que ce n'est pas dans la contestation qu'on construit".

Macron "trop libéral"

"L'UDI reproche au président sa vision trop libérale de la société. Ces mesures visent toujours les sociétés et pas les salariés", explique Jean-Christophe Lagarde, qui va mener la liste UDI aux élections européennes.

"Je veux une liste qui défende les intérêts de la France au niveau de l'UE, on a besoin de l'UE pour renforcer la France pour peser face à la Chine, les États-Unis, l'Inde...", développe-t-il avant d'avertir : "L'UE est en danger de mort. On ne doit pas noyer nos pays dans l'UE et, pour autant, sans UE nos pays seront noyés".

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Christophe Lagarde se félicite que l\'audition du ministre de l\'Intérieur, lundi, soit publique.
Jean-Christophe Lagarde se félicite que l'audition du ministre de l'Intérieur, lundi, soit publique. (LUDOVIC MARIN / AFP)