Cet article date de plus de deux ans.

"Gilets jaunes" : Castaner défend le dispositif policier et ses choix devant l'Assemblée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
"Gilets jaunes" : Castaner défend le dispositif policier et ses choix devant l'Assemblée
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur et son secrétaire d'État étaient auditionnés à l'Assemblée nationale lundi 3 décembre sur le dispositif policier mis en place lors des violences de samedi à Paris. Ils seront entendus par le Sénat mardi.

Christophe Castaner s'est justifié dans ses choix du dispositif policer de samedi 1er décembre à Paris, à commencer par la décision de bloquer l'accès aux Champs-Élysées, ce qui a provoqué des échauffourées à l'Arc de Triomphe. Il a fait ce choix parce qu'il était très difficile de gérer les 24 points d'accès à l'avenue.

Danger de mort pour les CRS

Concernant les violences, il ne reproche pas aux forces de l'ordre d'avoir reculé parce qu'à ce moment-là il en allait de leur vie. Il a rappelé qu'ils ont aussi repris le site après avoir reculé à six reprises. Le ministre de l'Intérieur évoque la présence de 3 à 5 000 personnes dans une logique de casseurs. Il ne remet pas en question ses choix et se dit prêt à revoir la doctrine sécuritaire, peut-être pour les prochaines manifestations, conclut la journaliste Justine Sagot depuis l'Assemblée nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.