"Gilets jaunes" : avec le dispositif de sécurité, "on peut penser que la journée sera plus paisible" sur les Champs-Elysées

Le dispositif de sécurité "est équivalent à celui du 31 décembre, et depuis qu'il est appliqué, la Saint-Sylvestre se passe plutôt bien", remarque le délégué général du comité des Champs-Elysées Edouard Lefebvre.

Image d\'illustration. L\'avenue de Champs-Elysées le 26 novembre 2018. 
Image d'illustration. L'avenue de Champs-Elysées le 26 novembre 2018.  (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

A la veille d'un troisième samedi de mobilisation des "gilets jaunes", le délégué général du comité des Champs-Elysées, Edouard Lefebvre, s'est dit rassuré sur franceinfo par la mise en place de fouilles et de contrôles d'identité. "On peut penser que la journée sera plus paisible demain par rapport à la semaine dernière" affirme-t-il.

franceinfo : est-ce que vous avez peur que des émeutes se produisent sur les Champs-Elysées comme la semaine dernière ?

Edouard Lefebvre : sur les Champs-Elysées, on a souvent des événements exceptionnels comme le 14-Juillet ou le 31 décembre. Samedi, c'est un peu spécifique parce que c'est une manifestation populaire revendicatrice, dont on ne connaît pas vraiment les contours. Effectivement, samedi dernier, cela ne s'est pas bien passé du tout. En revanche le samedi d'avant il y a bien eu une présence de "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées qui s'est déroulée beaucoup plus paisiblement.

Le dispositif policier annoncé, avec un blocage total des Champs-Elysées à la circulation et un contrôle systématique d'identités, rassure-t-il les commerçants ?

Ce dispositif est équivalent à celui du 31 décembre, il est même sur certains points renforcé. Depuis que cette méthode est employée sur les Champs-Elysées, soit cinq ou six ans, la Saint-Sylvestre se passe plutôt bien, ce qui n'était pas le cas il y a dix ans. Donc oui, on peut penser que la journée sera plus paisible par rapport à la semaine dernière.

On sait que la période de Noël est une période importante pour les commerçants. Est-ce que vous craignez pour votre chiffre d'affaire ?

La fin de l'année est importante pour les commerçants mais soyons clairs, ceux qui viennent, je parle des manifestants pacifiques, viennent avec d'autres motivations. Des motivations qui sont extérieures à celles des commerçants des Champs-Elysées mais qui ne sont pas opposables, elles ne sont pas sur le même registre. Évidemment qu'on préfère sur les Champs-Elysées faire le même chiffre d'affaires que l'année dernière. Probablement qu'avec la mobilisation de demain il y aura un manque à gagner, et on le regrette. Mais ce regret-là n'est pas opposable à l'expression d'un désarroi venant des manifestants.