"Gilets jaunes" : au lendemain de l'acte 8, les réactions des politiques

Au lendemain des violences commises lors de l'acte 8 des "gilets jaunes" samedi 5 janvier, la classe politique réagit.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Devant le ministère pris pour cible lors de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi 5 janvier, il n'y a, le lendemain, plus une trace ou presque des dégradations. La porte a vite été réparée et le gouvernement affiche maintenant sa fermeté. Plusieurs ministres dénoncent une atteinte à la démocratie. Emmanuel Macron a, quant à lui, réagi sur Twitter, dénonçant "une extrême violence" et estimant que "ceux qui commettent ces actes oublient le cœur de notre pacte civique". Le président l'assure : "Justice sera faite".

Quelles réactions du côté de l'opposition ?

Dans l'opposition, les violences commises lors de l'acte 8 des "gilets jaunes" suscitent des réactions contrastées. À droite, Laurent Wauquiez apporte son soutien aux forces de l'ordre. À gauche, Jean-Luc Mélenchon, lui, s'interroge. "Est-ce un pouvoir républicain celui qui donne de tels ordres ?", commente-t-il sur Twitter. Dimanche 6 janvier, La France insoumise condamne, tout en renvoyant le gouvernement à ses responsabilités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent à Bordeaux (Gironde), le 29 décembre 2018. 
Des "gilets jaunes" manifestent à Bordeaux (Gironde), le 29 décembre 2018.  (THIBAUD MORITZ / AFP)