"Gilets jaunes" : après l'essoufflement, quelle suite pour le mouvement ?

Après un week-end où la mobilisation des "gilets jaunes" était en baisse, où en sont les blocages sur le territoire ?

FRANCE 2

Quelques palettes déposées sur le bas-côté par les gendarmes, une rangée de charriots Caddie jetées à la benne, les "gilets jaunes" ont déserté le rond-point de Dieppe (Seine-Maritime) lundi 17 décembre. Menacés d'expulsion, ils ont eux-mêmes détruit leur campement. Partout en France, de nombreux ronds-points ont été évacués. Mais d'autres, comme à Rennes (Ille-et-Vilaine), sont toujours occupés par quelques irréductibles. Ils ne sont qu'une poignée et ne bloquent plus la circulation.

Des blocages moins nombreux

Certains "gilets jaunes" se préparent à évacuer, mais affirment vouloir poursuivre le mouvement. À Nice (Alpes-Maritimes), les blocages se font également moins nombreux même si les manifestants continuent de se rassembler. Évacués la semaine dernière d'un péage, ils se sont réinstallés quelques mètres plus loin. Certains se disent prêts à y passer le Nouvel An.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" dans région de Dinan (Côtes-d\'Armor), le 17 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" dans région de Dinan (Côtes-d'Armor), le 17 novembre 2018. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)