"Gilets jaunes" : 65 personnes placées en garde à vue à Paris après la mobilisation de samedi

La journée a été émaillée de heurts dans plusieurs villes, dont Paris, Bordeaux, Toulouse et Evreux.

Des policiers sont sur les lieux d\'une manifestation des \"gilets jaunes\", le 26 janvier 2019 à Paris.
Des policiers sont sur les lieux d'une manifestation des "gilets jaunes", le 26 janvier 2019 à Paris. (VIRGINIE MERLE / HANS LUCAS / AFP)

Le onzième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" a donné lieu à 65 gardes à vue dans la capitale, a annoncé le parquet de Paris dimanche 27 janvier. Parmi les 60 majeurs concernés, 31 personnes ont été déférées au parquet, 6 procédures ont été classées sans suite et 23 gardes à vue se poursuivaient dimanche soir. Chez les 5 mineurs, 3 ont été déférés au parquet et 2 procédures ont été classées sans suite.

Des heurts dans plusieurs villes

Ce samedi, la mobilisation des "gilets jaunes" a connu un léger recul, selon le ministère de l'Intérieur, qui a évalué le nombre de manifestants à 69 000, contre 84 000 la semaine précédente.

La journée a été émaillée de heurts dans plusieurs villes, dont Paris, Bordeaux, Toulouse et Evreux. Dans la capitale, un des leaders du mouvement, Jérôme Rodrigues, a été blessé à l'œil, dans des circonstances qui restent à préciser et qui font l'objet d'enquêtes menées par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).