"Gilets jaunes" : 237 personnes ont été interpellées samedi à Paris

Plusieurs magasins ont été saccagés et incendiés sur les Champs-Elysées, lors du 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes".

Des manifestants, pour beaucoup habillés de noir, participent à une journée de mobilisaton des \"gilets jaunes\" à Paris, le 16 mars 2019.
Des manifestants, pour beaucoup habillés de noir, participent à une journée de mobilisaton des "gilets jaunes" à Paris, le 16 mars 2019. (VALENTINE ZELER / HANS LUCAS / AFP)

Scènes d'émeutes, façades incendiées et boutiques saccagées... Des violences d'une ampleur inédite depuis décembre ont éclaté à Paris, lors du 18e samedi consécutif de mobilisation des "gilets jaunes". Au total, 17 membres des forces de l'ordre, un pompier et 42 manifestants ont été blessés dans la capitale, selon la préfecture. Et 237 personnes y ont été interpellées, selon un décompte donné à 19h50 par la préfecture de police. Parmi elles, 185 majeurs et 15 mineurs ont été placés en garde à vue, selon le parquet.

Plus de 32 000 manifestants en France

Selon le ministère de l'Intérieur, 32 300 personnes ont participé aux manifestations des "gilets jaunes" samedi, soit près de 4 000 de plus que le 9 mars, dont 10 000 à Paris. "Beaucoup de choses ont été faites depuis novembre mais très clairement, la journée d'aujourd'hui montre que, sur ces sujets-là et ces cas-là, nous n'y sommes pas", a déclaré Emmanuel Macron en fin de soirée, lors d'une réunion à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur. "Je veux que nous analysions très précisément les choses et que, dans les meilleurs délais, on prenne des décisions fortes, complémentaires pour que ça n'advienne plus", a ajouté le chef de l'Etat.