"Gilets jaunes" : 216 personnes incarcérées entre le 17 novembre et le 17 décembre 2018

Pendant cette période, 4 570 membres du mouvement ont été placés en garde à vue dans toute la France, dont 1 567 à Paris, selon les chiffres recueillis par franceinfo.

Un manifestant arrêté en marge de la mobilisation des \"gilets jaunes\", le 8 décembre 2018 à Paris.
Un manifestant arrêté en marge de la mobilisation des "gilets jaunes", le 8 décembre 2018 à Paris. (MAXPPP)

Parmi les personnes arrêtées pendant les rassemblements ou manifestations de "gilets jaunes", 216 ont été incarcérées, selon les informations recueillies par franceinfo, jeudi 3 janvier, auprès du ministère de la Justice et du parquet de Paris. Ces chiffres sont valables pour la période du 17 novembre au 17 décembre 2018.

Dans le détail, en un mois, à Paris, sur 214 comparutions immédiates, 26 peines de prison ferme ont été prononcées avec mandat de dépôt, selon le parquet. Cela signifie que les personnes condamnées sont directement incarcérées. Dans les autres régions, 483 comparutions immédiates avec 190 mandats de dépôt ont été recensées, sur la base des informations remontées par les parquets généraux au ministère de la Justice.

Par ailleurs, pendant cette période, 4 570 personnes ont été placées en garde à vue, dont 1 567 à Paris. Quarante-deux procédures ont abouti devant le juge des enfants dans la capitale et 178 en province.