Eure : un prêtre entonne un chant anti-Macron

L'Abbé Francis Michel a chanté dans une église une chanson hostile au chef de l'État. Il était entouré de plusieurs "gilets jaunes". La justice a été saisie. 

FRANCE 3

Ce jour de messe, les chants de manifestations ont remplacé les chants sacrés. Une cinquantaine de "gilets jaunes" se sont approchés devant l'autel pour entonner un chant anti-Macron avec le prêtre Francis Michel, en soutane. Cette scène surprenante s'est déroulée dimanche 2 juin dans une petite église normande. Elle a fait le tour des réseaux sociaux. Aujourd'hui, l'Abbé Michel se dit dépassé mais se défend. 

"Je regrette"

"Ce n'était pas une manifestation de 'gilets jaunes'. Ce n'était pas contre le gouvernement ni le chef de l'État. Les paroles font partie du chant, mais je regrette qu'elles aient été chantées dans l'église", explique l'homme d'église. Des arguments qui ne convainquent pas les autorités, qui ont saisi la justice. "Il y a d'abord une violation de la loi de 1905 qui interdit de tenir des réunions politiques dans les lieux de culte. Il y a outrage au président de le République", assure Thierry Coudert, le préfet de l'Eure. Un délit passible d'une amende allant jusqu'à 45 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Abbé Francis Michel a chanté dans une église une chanson hostile au chef de l\'État. Il était entouré de plusieurs \"gilets jaunes\". La justice a été saisie. 
L'Abbé Francis Michel a chanté dans une église une chanson hostile au chef de l'État. Il était entouré de plusieurs "gilets jaunes". La justice a été saisie.  (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)