Emmanuel Macron : questions sur l'augmentation du smic

Emmanuel Macron a annoncé une hausse de 100 € du smic, mais cette mesure est plus complexe qu'il n'y paraît.

FRANCE 3

C'est l'annonce choc faite par Emmanuel Macron lundi 10  décembre au soir : l'augmentation de 100 € du salaire au smic. Mais en réalité, il ne s'agit pas d'une véritable hausse du salaire minimum. Dans un premier temps, l'Élysée a précisé que sur les 100 € annoncés, 20 € viennent de cotisations sociales déjà supprimées cet automne et 80 € de prime d'activité. Cette dernière devait être augmentée par étape jusqu'en 2021. Finalement, l'augmentation attendra 80 € dès 2019. Rien de neuf donc, la procédure est simplement accélérée. Près de 2,7 millions de foyers fiscaux sont concernés par cette prime d'activité, mais pas forcément tous ceux qui sont payés au smic.

Une injustice que le gouvernement veut corriger

Le calcul de la prime d'activité prend en compte le salaire du conjoint, le nombre d'enfants ou encore les prestations sociales, ce qui exclut certains salariés. Stéphanie Hontcharenko, une ouvrière spécialisée, va ainsi perdre sa prime d'activité, car son mari va bientôt retravailler. Certains salariés au smic sont donc exclus de la prime d'activité et du coup de pouce. Une injustice que le gouvernement a annoncé vouloir corriger dans l'après-midi du mardi 11 décembre, sans dire comment. La somme de 100 € serait un plafond d'aide maximum, mais rien n'est sûr. 24 heures après les annonces du président de la République, toutes les modalités ne sont pas définies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un groupe de \"gilets jaunes\" regarde sur internet l\'allocution du chef de l\'Etat, le 10 décembre, à Rennes.
Un groupe de "gilets jaunes" regarde sur internet l'allocution du chef de l'Etat, le 10 décembre, à Rennes. (JOEL LE GALL / MAXPPP)