DIRECT. Mobilisation des "gilets jaunes" : fin de manifestation houleuse à Paris, 37 interpellations

Des incidents ont notamment eu lieu à proximité de la gare de Lyon, point d'arrivée du cortège.

Un \"gilet jaune\" à la manifestation contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020 à Paris.
Un "gilet jaune" à la manifestation contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020 à Paris. (CARINE SCHMITT / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Des "gilets jaunes" ont défilé dans plusieurs villes de France, samedi 18 janvier, dont Paris, où ils étaient plusieurs milliers selon les journalistes sur place. Pour leur 62e samedi consécutif de mobilisation, leurs slogans visaient notamment la réforme des retraites préparée par le gouvernement. Le rassemblement a été émaillé par des affrontements entre certains manifestants et les forces de l'ordre, notamment aux abord de la gare de Lyon, leur point d'arrivée. 

Des heurts avec les forces de l'ordre. De premiers affrontements avaient éclaté à proximité de la gare de l'Est, puis entre les places de la Bastille et de la République. Des policiers ont été visés par des projectiles, et ont utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement. Selon la préfecture de police de Paris, un incendie s'est déclaré sur la voie publique rue de Lyon, a proximité de la gare du même nom.

 Des interpellations à Paris. Sur Twitter, la préfecture de police indique qu'elle avait, à 18h30, avoir procédé à 37 interpellations en marge de la manifestation.

Grève suspendue lundi sur l'essentiel du réseau RATP. Dans un communiqué, l'Unsa-RATP, principal syndicat de l'entreprise, annonce que les assemblées générales des différentes lignes ont, à trois exceptions près, voté la fin du mouvement de grève illimitée, afin de "reprendre des forces" et "réorienter" leurs actions contre la réforme des retraites.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

21h30 : Dernier bilan délivré par la préfecture de police : 59 interpellations à 20 heures.

20h04 : 20 heures passées de quelques minutes, on fait le point sur l'actualité de la soirée.

Le journaliste Taha Bouhafs, qui a indiqué la présence d'Emmanuel Macron dans un théâtre parisien hier soir, a été déféré à un juge d'instruction en vue de l'ouverture d'une information judiciaire. Voici un portrait de celui qui se définit comme "journaliste de luttes".

Eclaircie à la RATP ? Le principal syndicat des conducteurs de métro parisien, l'UNSA-RATP, indique la suspension de la grève à partir de lundi.

Fin de manifestation houleuse pour les "gilets jaunes", qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes dans les rues de Paris. 37 personnes ont été interpellées, selon le décompte de la préfecture de police à 18h30.

Harry et Meghan ont renoncé à leurs devoirs royaux, annonce la reine Elizabeth dans un communiqué ce soir. Ils perdent le duché du Sussex, mais "font toujours partie de la famille".

19h52 : Merci Pierre vous avez raison. Il ne faut pas oublier que les forces de sécurité peuvent utiliser la force donc la violence légitime seulement si elle est légitime et je ne sais pas si cest le cas dans cette vidéo...mais les gens oublient que les policiers ont le droit d'être violents.

19h52 : On peut dire un homme à terre frappé par un policier durant les manifsC'est plutôt neutreJe sais c'est compliqué, tout le monde est à cran

19h49 : Oui, on peut, mais avec des nuances, on ne connaît pas le contexte de la vidéo, la victime aurait reçu des soins puis aurait été interpellée. Donc oui la vidéo est impressionnante, mais hors contexte, on ne peut pas en faire grand chose.

19h47 : Serait il possible de montrer la vidéo d'un jeune homme au sol le nez en sang en train de se faire lyncher par un policier ? Ça serait une juste réalité de l'information merci

19h17 : Des vidéos des dégâts causés par les manifestants les plus violents du cortège des "gilets jaunes" circulent en ce moment sur les réseaux sociaux.

18h59 : Selon la préfecture de police de Paris, un incendie est en cours en bas de la rue de Lyon, près de la gare.

18h57 : La situation est un peu confuse à la Gare de Lyon, où des barrages filtrants entourent la gare qui n'est pas fermée, ou en tout cas pas totalement.

18h47 : Les street medics des "gilets jaunes" évoquent plus de 20 blessés, dont trois traumas crâniens. Ils listent les hématomes par coups de matraque, des brûlures à cause des palets lacrymogènes, des plaies ouvertes, des malaises liés aux gaz avec ou sans incapacité respiratoire

18h45 : La police fait désormais état de 37 interpellations dans le cadre de la manifestation des "gilets jaunes".

18h37 : Si j'ai parlé de regain de mobilisation à Paris, en régions, certains cortèges étaient bien clairsemés. Comme les 250 manifestants dénombrés par La Voix du Nord à Lille, ou les 150 comptés par Le Progrès à Lyon.

18h33 : A Anglet, dans les Pyrénées Atlantiques, des "gilets jaunes" organisent une manifestation devant un centre commercial bondé, en ce samedi soir.

D'autres actions locales sont organisées un peu partout dans l'Hexagone.

18h20 : Gare de Lyon, je suis sur les balcons on dirait une scène de guerre. Des feux, du gaz, des tirs, je pleure de tristesse, dans quel pays vit-on ? J'ai besoin de l'exprimer, ça me bouffe tellement ....

18h19 : Dans les commentaires, , riveraine de la gare de Lyon, vit mal les scènes violentes qui se déroulent en bas de ses fenêtres.

18h14 : On respire un grand coup et on fait le point sur l'actualité de ce samedi.

Plusieurs milliers de manifestants ont battu le pavé à Paris, et comme souvent, ce 62e samedi de mobilisation s'est conclu dans le gaz lacrymogène et la confusion. La préfecture de police indique que 32 personnes ont été interpellées.

• La garde à vue du journaliste Taha Bouhafs, qui a indiqué la présence d'Emmanuel Macron dans un théâtre parisien hier soir, suscite de vives réaction. Voici un portrait de celui qui se définit comme "journaliste de luttes".

Eclaircie à la RATP ? Le principal syndicat des conducteurs de métro parisien, l'UNSA-RATP, indique la suspension de la grève à partir de lundi.

La belle aventure de la JS Saint-Pierroise, le club ultramarin qui est allé le plus loin en Coupe de France, s'est arrêtée cet après-midi en 16e de finale contre Epinal (0-1 après prolongations).

17h49 : Pour reprendre la formule consacrée, la fin de manifestation est tendue aux abords de la gare de Lyon, où des manifestants lancent des projectiles sur les forces de l'ordre.

17h40 : La préfecture de Paris fait désormais état de 32 interpellations dans la manifestation des "gilets jaunes", dont un des cortèges se situe désormais près de la gare du Nord.

17h07 : @Jean Effectivement, on parle de "quelques milliers de manifestants" à Paris, et dans les autres villes que vous citez, les observateurs évoquent un petit regain de mobilisation.

17h13 : Bon, visiblement, les gilets jaunes sont encore en service : Paris (des milliers, merci de le dire FI), Nantes, Toulouse, Bordeaux....

17h01 : Convergence des luttes ? A Nantes (Loire-Atlantique), le magasin Fnac a fermé ses portes face à l'arrivée d'un groupe de "gilets jaunes" et de militants d'Extinction Rebellion (qui sont eux mobilisés contre la surconsommation liée aux soldes).

16h30 : On sait ce qui brûle devant le Bataclan. Il s'agit... d'un feu de sapins de Noël qui étaient dans un enclos en vue d'être recyclés.

16h27 : Les samedis se suivent et se ressemblent pour les "gilets jaunes", dont la manifestation dégénère boulevard Richard-Lenoir, une artère importante du nord-est de Paris. Des gaz lacrymogènes volent bas, et on peut voir des flammes s'élever d'un square attenant.

15h11 : Bonjour @Audrey, l'ambiance se tend dans le cortège des "gilets jaunes", qui passe actuellement à proximité de la gare de l'Est. Des poubelles ont été incendiées et des abribus dégradés, ont constaté des journalistes de France Télévisions sur place.







(FRANCE TELEVISIONS)

15h08 : Bonjour, que se passe-t-il gare de l'Est ?

14h17 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce samedi :

• Plusieurs dizaines de manifestants ont tenté de pénétrer dans le théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, alors qu'Emmanuel Macron et son épouse assistaient à une représentation. Les militants ont été repoussés par les forces de l'ordre. Le journaliste militant Taha Bouhafs, présent dans le public, a été placé en garde à vue. Voici ce que l'on sait de cette tentative d'intrusion.

La célèbre brasserie La Rotonde a été visée cette nuit par un incendie volontaire. Selon le cogérant, les individus "ont cassé des vitres" de la terrasse et "balancé" un objet incendiaire. C'est dans ce restaurant qu'Emmanuel Macron avait célébré sa qualification pour le second tour de la présidentielle, en avril 2017.


• Le trafic SNCF est encore perturbé par la grève contre la réforme des retraites ce week-end, mais connaît une nouvelle amélioration. Côté RATP, 7 lignes de métro fonctionnent normalement ce samedi.

Cinq femmes et sept hommes ont été sélectionnés pour composer le jury populaire, au procès d'Harvey Weinstein, accusé d'agression sexuelle et de viol. Le processus de sélection s'est déroulé dans une atmosphère tendue au tribunal de Manhattan, en raison des récusations demandées par la défense. L'ex-producteur de 67 ans risque la perpétuité en cas de condamnation.

Quelques incidents ont émaillé le cortège parisien des "gilets jaunes", dans lequel se sont infiltrés des black blocs. La préfecture de police a annoncé avoir procédé à 15 interpellations.

13h40 : La préfecture de police annonce avoir procédé à 15 interpellations ce matin en marge de la manifestation des "gilets jaunes".

14h26 : Quelques incidents ont éclaté dans le 9e arrondissement de Paris, dans le cortège parisien des "gilets jaunes", comme en témoignent des vidéos postées sur les réseaux sociaux. La préfecture de police évoque quant à elle une intervention "pour disperser un bloc qui tentait de se constituer en tête de cortège".

11h34 : Une nouvelle manifestation de "gilets jaunes" est organisée ce samedi à Paris. Entre 200 et 300 personnes sont actuellement réunies à la porte de Champerret (17e arrondissement). Le départ du cortège est prévu à 11 heures.