Grand débat national : "C'est votre monde que l'on prépare", déclare Emmanuel Macron devant des jeunes en Saône-et-Loire

Emmanuel Macron débat avec un millier de jeunes à propos des études, de l'emploi et de la citoyenneté.

Emmanuel Macron rencontre des jeunes à Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire, le 7 février 2019.
Emmanuel Macron rencontre des jeunes à Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire, le 7 février 2019. (EMMANUEL FOUDROT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le grand débat national s'est pour le moment peu penché sur les questions qui concernent la jeunesse. Emmanuel Macron rencontre, jeudi 7 février, à Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire), un millier de jeunes de 15 à 25 ans. Suivez en direct cette nouvelle journée de grand débat national.

Un débat sur les études, l'emploi et la citoyenneté avec des jeunes. Jeudi matin, Emmanuel Macron doit rencontrer Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté avant de rejoindre les maires des chefs-lieux de canton de Saône-et-Loire. A 15 heures, il a rendez-vous avec des jeunes de 15 à 25 ans, lycéens, étudiants, apprentis ou volontaires du service civique. Selon l'Elysée, il s'agit d'"un échantillon assez large et représentatif des jeunes" du Morvan. Co-animé par les ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et du Travail Muriel Pénicaud, le débat doit porter sur leurs études et leur entrée sur le marché du travail, mais aussi sur leurs attentes pour l'avenir du pays, l'environnement ou l'engagement politique.

Le maire LR de Châlon-sur-Saône refuse d'assister à la rencontre. Gilles Platret a annoncé mercredi soir qu'il n'assisterait pas à la rencontre d'Emmanuel Macron avec des maires du département. La venue d'Emmanuel Macron "est un énième déplacement destiné à occuper le territoire, une campagne électorale qui ne dit pas son nom", a dénoncé Gilles Platret, par ailleurs porte-parole de son parti, à l'AFP. "Je ne peux me faire l'instrument volontaire de votre opération de récupération", a ajouté le maire de Chalon-sur-Saône dans une lettre adressée au président de la République et transmise mercredi soir à la presse.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GRAND_DEBAT

23h44 : Plus de la moitié des Français (55%) sont favorables à ce que le référendum qui pourrait être organisé à l'issue du grand débat national soit adossé aux élections européennes, selon le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro.

21h17 : Bonsoir @anonyme. Non, nous n'avons pas de replay pour ce long échange... Mais je peux vous proposer de revoir la réponse d'Emmanuel Macron sur le référendum d'initiative citoyenne, défendu par les "gilets jaunes". Le président de la République a fait une réponse prudente : "On ne peut pas régler tous les problèmes par référendum."




20h32 : C'était un des moments qui ont fait sourire pendant ce débat de près de 5 heures. "Vous ne trouvez pas que le système français est un peu comme votre club de cœur, l'OM, il s'écrase quoi ?", a lancé un jeune homme à Emmanuel Macron. "Vous soutenez quelle équipe ?", a répondu le président de la République. "Moi Lyon." "Si c'était Dijon j'aurais dit à bientôt." "A vous, rendez-vous bientôt !"




20h33 : "Vous avez une chance inouïe, vous êtes nés ou vous êtes arrivés en France. C'est un pays libre."

Emmanuel Macron ajoute ces derniers mots : "Vous m'avez rendu formidablement fier d'être président de la République française cet après-midi, merci." Les élèves se lèvent et une Marseillaise retentit.

20h34 : "C'est à vous de savoir quelle société vous voulez construire. (...) C'est à vous de participer au débat, de le porter, de vous exprimer en allant voter, en participant par le débat citoyen qu'on est en train de faire. C'est fondamental pour l'avenir de notre pays."


Emmanuel Macron conclut son échange de plus de cinq heures avec plusieurs centaines de jeunes dans le cadre du grand débat national.

20h02 : Voici l'essentiel de l'actualité à 20 heures :

L'affaire Benalla n'en finit plus de rebondir. La cheffe du groupe de sécurité (GSPM) de Matignon, Marie-Elodie Poitout, a démissionné en fin de journée afin "d'écarter toute polémique".

Peu de temps après, le parquet national financier a confirmé l'ouverture d'une enquête sur le contrat signé entre la société de Vincent Crase, un proche de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, et l'oligarque russe Iskander Makhmudov.

Emmanuel Macron échange actuellement avec plusieurs centaines de jeunes dans le cadre du grand débat national. Suivez les discussions en direct avec franceinfo.

La garde à vue de la femme suspectée d'avoir allumé l'incendie mortel qui a touché un immeuble parisien mardi a repris.

19h16 : "Je ne crois pas que le référendum règle tout. (...) Mais l'idée que les citoyens puissent s'exprimer plus librement, je pense que c'est un besoin de notre société. (..) ça peut aller dans le sens du RIC mais il faudra qu'on trouve des règles, les limites qu'on se fixe... ça peut être aussi le référendum d'initiative partagée. (...) Je suis prêt à avancer sur ce point en fonction de ce qui remonte du grand débat."

Emmanuel Macron vient de lui répondre. Sur le fait que cette femme soit au chômage il a déclaré : "Notre société n'est pas juste pour les mamans qui élèvent seules leurs enfants et veulent travailler. Car ce n'est pas juste."



19h10 : "Que pensez-vous du RIC ?" La question est posée lors du grand débat auquel assiste Emmanuel Macron face à des jeunes en Saône-et-Loire. La jeune femme auteure de la question indique également chercher du travail et élever un enfant seule.

18h13 : Voici le point sur l'actualité en cette fin de journée :

• Crise diplomatique entre Paris et Rome. Le ministère des Affaires étrangères a annoncé aujourd'hui qu'il rappelait l'ambassadeur français après des "déclarations outrancières" de la part du gouvernement italien. Suivez la situation en direct.

• Emmanuel Macron échange actuellement avec plusieurs centaines de jeunes dans le cadre du grand débat national. Suivez les discussions en direct avec franceinfo.

• La garde à vue de la femme suspectée d'avoir allumé l'incendie mortel qui a touché un immeuble parisien mardi a repris.

Leetchi saisit la justice sur le versement de la cagnotte à l'ex-boxeur accusé d'avoir agressé des gendarmes. Plus d'infos ici.

17h55 : "On décidera autour de 2022 ce qu'on fait en France sur la nouvelle génération d'EPR en fonction des études et des avancées."

Interrogé lors du débat avec les jeunes de Saône-et-Loire au sujet de l'avenir de la filière nucléaire en France, Emmanuel Macron a indiqué que la décision de construire ou non d'autres réacteurs nucléaires EPR que celui de Flamanville (Manche) sera prise "autour de 2022".

17h01 : Va-t-il subir autant de reproches que Marlène Schiappa pour avoir accepté cette invitation ? Le ministre de la Transition écologique François de Rugy sera demain soir l'invité de Cyril Hanouna dans l'émission "Balance ton post", dans le cadre du grand débat national, a annoncé la chaîne C8 cet après-midi.

16h56 : Un lycéenne prénommée Estelle réveille le gymnase Etang-sur-Arroux, un peu apathique jusque là. La jeune femme a interpellé Emmanuel Macron au sujet de l'autisme à l'école. Voici leur long échange.

16h25 : "Le premier frein à la présence des femmes dans de nombreux métiers, c'est que dès l'école ou dès la famille, on se dit : 'C'est pas fait pour moi.' Mais ce n'est pas vrai ! Dans les métiers industriels, il y a de moins en moins de manutention. Mesdemoiselles, l'industrie vous est ouverte !"

Emmanuel Macron répond à une lycéenne de terminale sciences et technologies de l'industrie et du développement durable, qui interroge le président sur la manière de "mettre en valeur les femmes et les personnes handicapées dans le milieu professionnel industriel". Suivez les échanges en direct avec nous.

16h15 : "Nous simplifions le baccalauréat, car tout juger sur une épreuve est parfois réducteur. Nous réformons le supérieur avec Parcoursup pour continuer l'accompagnement du lycéen."

Devant des lycéens, Emmanuel Macron évoque la réforme du bac et le système Parcoursup.

15h48 : "Je voulais commencer en partageant une conviction : (...) nous devons inventer le pays dont nous voulons, ni plus ni moins. J'attends de vous qu'on puisse débattre de tous les sujets sur lesquels j'ai interpellé les Français."


Emmanuel Macron prend la parole devant les jeunes de Saône-et-Loire.

15h44 : Emmanuel Macron est arrivé au gymnase d'Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire), où il doit échanger avec un millier de jeunes pour discuter études, emploi et citoyenneté dans le cadre du grand débat national. Suivez cette rencontre en direct avec nous.

15h14 : Le convoi d'Emmanuel Macron arrive à Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire). Le président doit y rencontrer un millier de jeunes pour discuter études, emploi et citoyenneté dans le cadre du grand débat national. Vous pouvez suivre cette rencontre en direct.

14h07 : Voici le point sur l'actualité en début d'après-midi :

Paris déplore une crise sans "précédent depuis la fin de la guerre". Le gouvernement français a décidé de rappeler son ambassadeur en Italie après des "déclarations outrancières" de la part de Rome.

Nouveau déplacement d'Emmanuel Macron dans le cadre du grand débat national. Après avoir échangé avec des maires de Saône-et-Loire, le chef de l'Etat doit débattre dans l'après-midi avec des jeunes du Morvan. Suivez notre direct.

• Un avion reliant Stockholm à Nice a fait demi-tour en raison d'une alerte à la bombe, a indiqué la compagnie aérienne Norwegian. Aucun détail concernant la nature exacte de cette alerte n'était connu en milieu de journée.

• Leetchi saisit la justice sur le versement de la cagnotte à l'ex-boxeur accusé d'avoir agressé des gendarmes. Plus d'infos ici.

13h10 : Emmanuel Macron a terminé la séance de questions-réponses avec les maires de Saône-et-Loire. Il rencontrera cet après-midi des jeunes du Morvan.

12h43 : "On est le seul grand pays européen qui n'a pas vaincu le chômage de masse depuis plus de 30 ans. Quand on reste longtemps au chômage, on se déqualifie : la formation en France n'est quasiment jamais sur les chômeurs. Nous mettons donc en place une réforme de la loi sur la formation professionnelle : 20 milliards sont investis durant la durée du quinquennat."

Emmanuel Macron évoque désormais la question du chômage devant les maires de Saône-et-Loire.

12h12 : Emmanuel Macron prend la parole après avoir écouté les interventions des maires de Saône-et-Loire. Vous pouvez l'écouter ici.

12h00 : Il est midi, voici les titres :

Nouveau déplacement d'Emmanuel Macron dans le cadre du grand débat. Le chef de l'Etat est, en ce moment, à Autun, en Saône-et-Loire où il échange avec des maires du département. Cet après-midi, il débattra avec des jeunes du Morvan. Suivez notre direct.

Un corps a été récupéré dans l'épave de l'avion transportant le footballeur argentin Emiliano Sala, disparu des radars le 21 janvier au-dessus de la Manche, a annoncé hier soir le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB). A lire ici.


• Leetchi saisit la justice sur le versement de la cagnotte à l'ex-boxeur accusé d'avoir agressé des gendarmes. Plus d'infos ici.

Renault a annoncé jeudi qu'il allait signaler à justice que son ancien patron Carlos Ghosn avait reçu pour son "bénéfice personnel" un versement de 50 000 euros dans le cadre d'une convention de mécénat signée avec le Château de Versailles. Plus d'infos ici.

11h15 : Emmanuel Macron est arrivé dans la salle de la sous-préfecture d'Autun (Saône-et-Loire) où il doit rencontrer plusieurs élus locaux. Suivez notre direct.



(FRANCEINFO)

11h14 : Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat en charge du grand débat national, a annoncé que les futurs participants des conférences citoyennes régionales seront contactés par téléphone au hasard. Comment ? "Il n'y a pas de fichier, précise le cabinet de la secrétaire d'Etat à franceinfo, mais d'un système de génération aléatoire de numéros."




(MARTIN BERTRAND / AFP)

10h39 : Emmanuel Macron est arrivé à Autun (Saône-et-Loire), pour une rencontre avec des élus locaux, puis un échange avec un millier de jeunes. Il doit d'abord rencontrer Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté avant de rejoindre les maires des chefs-lieux de canton de Saône-et-Loire. Suivez notre direct.



(FRANCEINFO)

10h08 : Le président de la République se rend aujourd'hui dans un centre qui accueille d'anciens "décrocheurs", en quête de formation et de travail, à Étang-sur-Arroux, en Saône-et-Loire. Franceinfo est allé à la rencontre de ces jeunes. Voici ce qu'ils vont dire au chef de l'Etat.



(MAXPPP)

09h06 : La ministre de la Transition écologique a en outre annoncé sur RTL que la Bibliothèque nationale de France (BNF) avait été sollicitée pour "nous aider à savoir comment numériser, traiter" et "archiver" l'ensemble des contributions recueillies sur les cahiers de doléances ouverts dans les mairies dans le cadre du grand débat.

08h13 : "Il y aura bien des conférences citoyennes mi-mars dans chaque région avec des personnes tirées au sort dans les numéros de téléphone, pas les listes électorales", a confirmé ce matin sur RTL, Emmanuel Wargon, secrétaire d'Etat en charge du grand débat. Cette dernière a également confirmé qu'"à cause du prix et des délais, la lettre d'Emmanuel Macron adressée aux Français ne sera pas envoyée par la Poste".

08h09 : Il n'ira pas à Autun. Gilles Platret, maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, a écrit au président de la République pour lui dire qu’il ne voulait pas se "faire l'instrument volontaire" d’une "opération de récupération". Emmanuel Macron se rend en effet aujourd'hui en Saône-et-Loire dans le cadre du grand débat pour rencontrer des élus mais aussi un millier de jeunes. A lire sur France 3 Bourgogne Franche-Comté.

07h37 : Dans le cadre du grand débat national, Tiphaine Auzière, la belle-fille d'Emmanuel Macron, va animer un débat, le 22 février, avec un ancien "gilet jaune", à Saint-Josse (Pas-de-Calais), rapporte La Voix du Nord. Cet ancien "gilet jaune" est un demandeur d'emploi qui s'était mobilisé le 17 novembre sur un rond-point à Berck.

06h26 : Co-animé par les ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et du Travail Muriel Pénicaud, le débat doit porter sur leurs études et leur entrée sur le marché du travail, mais aussi sur leurs attentes pour l'avenir du pays, l'environnement ou l'engagement politique.

07h31 : Emmanuel Macron se rend aujourd'hui en Saône-et-Loire dans le cadre du grand débat national. Il rencontrera notamment cet après-midi à Etang-sur-Arroux un millier de jeunes : des lycéens, des étudiants, des apprentis et des volontaires du service civique.