"Début 2019, on s’attend à une accélération du pouvoir d’achat de 2%", annonce l'Insee

L'Institut de la statistique s'est essayé à prévoir l'impact du mouvement des "gilets jaunes" sur l'économie et le pouvoir d'achat.

La façade de l\'Insee à Paris, le 15 mars 2010.
La façade de l'Insee à Paris, le 15 mars 2010. (LOIC VENANCE / AFP)

Des commerces désertés, quelques difficultés d'approvisionnement, des touristes qui ont fui la France... Difficile de mesurer précisément les conséquences économiques du mouvement des "gilets jaunes". Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, avait pronostiqué le 10 décembre 0,1 point de PIB sur le dernier trimestre. L'Insee s'y est essayée et lui donne raison. "C’est un mouvement relativement inédit donc il n’y a pas de précédent historique auquel on puisse le comparer", prévient Julien Pouget, le chef du département de la conjoncture.

Dans notre scénario, c’est un impact d’à peu près 0,1 point de croissance trimestrielle du PIB en moins pour la fin de l’année.Julien Pouget, le chef du département de la conjoncture de l'Inseeà franceinfo

"Cet impact, il transite notamment par la consommation des ménages, la consommation de biens, mais plus encore la consommation de services. On pense également au tourisme qui serait fortement impacté", précise Julien Pouget.

Quant aux mesures prises par le gouvernement pour désamorcer la crise, elles vont avoir un impact très favorable sur le pouvoir d'achat, prévoit l'Insee. "Selon nos estimations, le pouvoir d’achat aurait progressé de 1,4% en 2018 et compte tenu à la fois des mesures qui sont intervenues sur la taxe d’habitation, sur les cotisations salariales et des mesures annoncées le 10 décembre qui vont impacter le début 2019, on s’attend à une accélération du pouvoir d’achat : 2% par rapport à ce 1,4."

Et la dynamique ne devrait pas faiblir avec, d'ici la fin de l'année 2019, de nouvelles suppressions de taxe d'habitation.