CGT : Philippe Martinez appelle les "gilets jaunes" à mener une grève de grande ampleur

Un rapprochement est-il possible entre les "gilets jaunes" et la CGT ? Philippe Martinez leur a proposé de rejoindre la journée d'action de son syndicat pour un mouvement de grève de grande ampleur, vendredi 14 décembre.

Le journaliste Olivier Poncelet, sur la place de la République à Paris, fait le point sur les enjeux de la journée de mobilisation de la CGT, vendredi 14 décembre. Le syndicat n'a pas abandonné son espoir de convergence des luttes, notamment en appelant les "gilets jaunes" à se joindre à lui. "La CGT tente de reprendre la main", analyse Olivier Poncelet. "Philippe Martinez a exhorté ce matin [vendredi 14 décembre] les 'gilets jaunes' à rejoindre ce mouvement de grève. Le secrétaire général de la CGT estime que la contestation ne doit pas se dérouler uniquement le samedi, elle doit aussi s'organiser pendant la semaine avec des grèves dans les entreprises, d'où cette journée de mobilisation interprofessionnelle", remarque-t-il.

Une convergence des luttes entre les rouges et les jaunes ?

Une journée de mobilisation qui réunit des cheminots, des salariés des transports, de l'industrie, du commerce, des dockers, des fonctionnaires ou encore des syndicats étudiants, "avec des revendications qui se confondent avec celles des 'gilets jaunes' : hausse du smic, rétablissement de l'ISF et plus de justice fiscale", rapporte Olivier Poncelet. Le pari d'une convergence des luttes entre les rouges et les jaunes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à Paris, le 10 décembre 2018.
Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à Paris, le 10 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)