Cérémonie d'hommage aux Invalides : un homme interpellé puis relâché pour un doigt d'honneur au cortège présidentiel

La procédure a été classée sans suite en raison d'une irrégularité de procédure.

Des civils patientent avant l\'hommage national rendu aux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, le 14 mai 2019 aux Invalides.
Des civils patientent avant l'hommage national rendu aux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, le 14 mai 2019 aux Invalides. (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)

Une figure des "gilets jaunes" a été arrêtée à Paris pour avoir adressé un doigt d'honneur au cortège présidentiel qui se rendait, mardi 14 mai en fin de matinée, à l'hommage national rendu, aux Invalides, aux deux militaires tués lors d'une mission au Burkina Faso. Cet homme, qui est connu pour avoir organisé à Paris des manifestations du mouvement de contestation, a été placé en garde à vue après ce geste insultant, précise une source policière à France 3.

La procédure a toutefois été classée sans suite, ajoute une source judiciaire à franceinfo, en raison d'une irrégularité de procédure. Cet homme ne sera donc pas inquiété pour son doigt d'honneur. Les raisons précises de son interpellation et du classement de l'affaire ne sont pas encore connues.

Cette tradition d'hommage citoyen aux soldats tombés au combat, sur le pont Alexandre III, à Paris, est relativement récente. Elle remonte à 2011, à l'initiative d'associations d'anciens combattants et du gouverneur militaire de Paris, alors que l'armée française était déployée en Afghanistan.