Besançon : l'IGPN saisie après une vidéo montrant un "gilet jaune" matraqué par un policier

Le préfet du Doubs écrit dans son communiqué que l'homme frappé par un policier "lui a semblé faire obstacle à la progression de la police par des actes d'hostilité". La scène a été filmée.

Capture d\'écran de la vidéo diffusée sur Twitter, où l\'on voit un \"gilet jaune\" se faire matraquer par un policier à Besançon (Doubs) le 30 mars 2018. 
Capture d'écran de la vidéo diffusée sur Twitter, où l'on voit un "gilet jaune" se faire matraquer par un policier à Besançon (Doubs) le 30 mars 2018.  (EMMA AUDREY / MEDIA25 / RADIOBIP / TWITTER)

La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après qu'un policier a fait usage de sa matraque sur un "gilet jaune", lors d'une manifestation, samedi, à Besançon (Doubs), a annoncé lundi 1er avril le préfet Joël Mathurin. "Vers 17 heures, dans le cadre d'une opération d'interpellation d'un individu suspecté d'avoir jeté des projectiles contre les forces de l'ordre, un des policiers a utilisé son bâton de défense souple à l'encontre d'une personne 'gilet jaune' qui lui a semblé faire obstacle à la progression de la police par des actes d'hostilité", écrit le préfet dans un communiqué.

Une vidéo, réalisée par une journaliste des médias bisontins Média 25 et Radio Bip, montre l'homme marcher à reculons face à un policier qui a laissé tomber au sol ce qui semble être une grenade lacrymogène. Un autre policier arrive par le côté et lui assène un coup de matraque sur le côté de la tête. L'homme est ensuite montré, se tenant la tête et saignant fortement au niveau de l'arcade sourcilière.