Après les "gilets jaunes", les policiers vont-ils se mobiliser ?

Les syndicats des forces de l'ordre appellent à une journée noire la semaine prochaine pour protester contre le projet de budget 2019 qui prévoit d'économiser 62 millions d'euros sur les investissements de la police nationale, selon eux.

France 2

Samedi 15 décembre marquait le cinquième week-end de mobilisation pour les "gilets jaunes", mais aussi pour les forces de l'ordre. À Paris, ils étaient 8 000 hommes et femmes sur le terrain. Désormais, ils crient leur ras-le-bol. Le syndicat Alliance appelle à bloquer les commissariats mercredi 19 décembre et à ne répondre qu'aux appels d'urgence. "Notre boulot, c'est assurer la tranquillité publique, mais là, au vu de nos conditions de travail et de vie, nous sommes pratiquement dans l'impossibilité de le faire", explique Frédéric Lagache qui appartient au syndicat.

Les policiers réclament une modernisation de leur matériel et plus de moyens

Le syndicat Alliance dénonce un manque de moyens et redoute une baisse de 62 millions d'euros d'investissement pour la police nationale dans le budget 2019, qui est discuté cette semaine à l'Assemblée nationale. Le gouvernement conteste cette baisse. D'autres représentants appellent également à la mobilisation, comme l'association Policiers en Colère, l'UNSA Police ou le syndicat SGP Police-FO. Ils réclament une modernisation de leur matériel et plus de moyens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier dans la rue des Grandes Arcades, à Strasbourg, le 11 décembre 2018, quelques heures après un attentat qui a fait cinq morts.
Un policier dans la rue des Grandes Arcades, à Strasbourg, le 11 décembre 2018, quelques heures après un attentat qui a fait cinq morts. (SEBASTIEN BOZON / AFP)