Appel à la grève générale de la CGT : le Parti socialiste ne pourra pas "soutenir une grève décidée par un seul syndicat"

Rachid Temal, vice-président du groupe socialiste au Sénat et secrétaire national du PS, a expliqué, samedi sur franceinfo, qu'un seul syndicat ayant appelé à cette grève générale le 5 février, son parti ne soutiendra pas ce mot d'ordre.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

La CGT a appelé "à la grève" le 5 février et à "des manifestations" sur tout le territoire, pour répondre à l'"urgence sociale". Un appel relayé par le "gilet jaune" Eric Drouet et par Jean-Luc Mélenchon mais pas par le Parti socialiste. "Nous ne pourrons pas soutenir une grève syndicale décidée par un seul syndicat", a réagi Rachid Temal, sénateur PS du Val d'Oise, samedi 26 janvier 2019.

Le vice-président du groupe socialiste au Sénat et secrétaire national du parti a expliqué que la position de sa formation politique "est de ne pas être à la place des syndicats". Rachid Temal a pointé que "c'est une grève générale d'un seul syndicat. Il n'y a pas d'intersyndicale".

Toutefois, l'élu socialiste a indiqué soutenir "les Français qui défendent leur pouvoir d'achat. Chacun son rôle. Les syndicats sont libres. Même s'il y a une loi qui est en train d'être passée qui va réduire la capacité de manifester. Le mieux c'est l'unité syndicale pour mener des actions.

Rachid Temal, sénateur PS du Val d\'Oise, le 26 janvier 2019.
Rachid Temal, sénateur PS du Val d'Oise, le 26 janvier 2019. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)