Ain : un député LREM manque d'en venir aux mains à un barrage de "gilets jaunes"

L'élu explique avoir "perdu son sang-froid" face à une remarque d'un de ses interlocuteurs, alors qu'il s'était arrêté pour discuter avec les manifestants.

Le député LREM Stéphane Trompille lors d\'une autre rencontre, pacifique cette fois, avec des \"gilets jaunes\" à Bourg-en-Bresse (Ain), le 30 novembre 2018.
Le député LREM Stéphane Trompille lors d'une autre rencontre, pacifique cette fois, avec des "gilets jaunes" à Bourg-en-Bresse (Ain), le 30 novembre 2018. (MAXPPP)

Un député de La République en marche a bien failli se battre avec des "gilets jaunes", vendredi 30 novembre, sur un barrage dans l'Ain. Dans une vidéo postée le lendemain sur Facebook, on voit le député Stéphane Trompille, avec l'envie manifeste d'en découdre, être retenu par un collaborateur et par des "gilets jaunes".

Les images ne montrent pas, en revanche, qui est l'objet de l'animosité du député, ni comment l'altercation a débuté. Interrogé par le journal La Voix de l'Ain, Stéphane Trompille a reconnu les faits, qu'il "regrette". Il a expliqué s'être arrêté spontanément au barrage pour discuter avec les manifestants, au niveau du péage d'Attignat, alors qu'il revenait d'un rendez-vous dans une mairie.

"Il est devenu super agressif"

"L’un d’eux m’a dit : 'On va te retrouver', affirme le député. Quand j’entends aussi que je suis un privilégié, tout cela m’a fait perdre mon sang-froid. Et avec la fatigue..." "[Stéphane Trompille] est venu, il a commencé à discuter, à un moment un 'gilet jaune' lui a dit quelque chose et il est devenu super agressif", a confirmé l'auteur de la vidéo au Progrès.

En revanche, Stéphane Trompille assure qu'il n'était pas ivre au moment des faits. "J’ai bu un verre à la mairie lors de mon rendez-vous, et une bière avec les 'gilets jaunes'", explique-t-il à La Voix de l'Ain. Il affirme avoir prévenu le groupe LREM à l'Assemblée nationale de cette altercation.