À Reims, des vitres de commerces et de la station France Bleu Champagne-Ardenne dégradées par des "gilets jaunes"

Les vitres des locaux de France Bleu Champagne ont été brisées en marge d'une manifestation des "gilets jaunes" ce samedi 18 mai vers 17h30, d'après France Bleu Champagne-Ardenne.

Les locaux de France Bleu Champagne vandalisés après la manifestation des gilets jaunes, à Reims, samedi 18 mai 2019.
Les locaux de France Bleu Champagne vandalisés après la manifestation des gilets jaunes, à Reims, samedi 18 mai 2019. (RADIO FRANCE / SYLVIE BASSAL)

La manifestation, à laquelle participaient 1 000 "gilets jaunes", a d'abord démarré dans le calme à Reims. Deux heures plus tard, la situation s'est brusquement tendue. Des manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre, qui ont répondu par des gaz lacrymogènes. Une femme a d'ailleurs été blessée à la tête et hospitalisée au CHU de Reims.

200 manifestants repoussés vers la gare

200 manifestants ont été repoussés à l'extérieur du centre-ville vers la gare. En chemin, une dizaine d'entre eux ont sorti des barres de fer et ont brisé les vitrines de plusieurs commerces et entreprises, dont les locaux de France Bleu Champagne-Ardenne. Il y avait à ce moment-là dans la radio un journaliste et un technicien, qui ne sont pas blessés. Au moins 12 personnes ont été interpellées à Reims. Beaucoup de vitrines et de commerces ont été dégradés. La manifestation est pour l'instant toujours en cours.

Sibyle Veil, la présidente de Radio France, réagit sur Twitter après que les vitres de France Bleu Champagne Ardenne ont été brisées ce samedi à Reims, en marge d'une manifestation des gilets jaunes.

C'est un "très grave acte de vandalisme" a par ailleurs réagi sur le même réseau social, Jean-Emmanuel Casalta, le directeur du réseau France Bleu.

Le journaliste et le technicien présent à ce moment là dans la radio ne sont pas blessés. La retransmission de la course "Foulée des sacres" sur l'antenne a été annulée ce samedi soir.