FlixTrain veut faire de l'ombre à la SNCF entre Paris et Toulouse

L'ouverture à la concurrence du train entrera en vigueur fin 2020. Les lignes concernées relient Paris à Bruxelles (Belgique), Nice (Alpes-Maritimes), Lyon, Bordeaux (Gironde) et Toulouse (Haute-Garonne) et desserviront au passage des zones rurales. Voyageurs et élus en attendent beaucoup.

France 3

Paris-Bercy-Orléans-Châteauroux-Limoges-Brive-Toulouse, c'est la ligne que souhaiterait exploiter la société allemande FlixTrain. L'opérateur, également propriétaire d'une compagnie de transport en autocar, souhaite programmer deux allers et retours quotidiens sur les rails. Les trains relieront Paris à Limoges (Haute-Vienne) en 3h15 et Brive (Corrèze) en 4h20, apportant quatre dessertes quotidiennes supplémentaires.

La région Nouvelle-Aquitaine vigilante

Les usagers limougeauds se réjouissent de l'arrivée de ce nouvel acteur ferroviaire. La région Nouvelle-Aquitaine, principal financeur du réseau TER, se veut vigilante sur le tronçon limoges-Brive. La Région dispose d'un mois si besoin pour contester le projet de FlixTrain. L’opérateur allemand espère une mise sur les rails au 1er janvier 2021 avec des places vendues environ 10 euros pour les moins chères.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un train FlixTrain
Un train FlixTrain (France 3)