Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les "Bonnets rouges" devant la justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Ce mardi 22 avril sont jugés à Rennes onze militants contre l'écotaxe accusés d'avoir dégradé des portiques destinés à sa collecte. Une manifestation de soutien avait lieu lundi.

Le tribunal correctionnel de Rennes (Ille-et-Vilaine) juge ce mardi onze militants contre l'écotaxe soupçonnés d'avoir détruit des portiques. Une douzaine de ces portiques destinés à collecter l'écotaxe ont été détruits ces derniers mois  dans l'ouest de la France. Les prévenus sont mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime en bande organisée". Huit ont été placés en détention, trois sont en liberté sous contrôle judiciaire. Ils risquent dix années d'emprisonnement.

Ce week-end, bonnet rouge vissé sur la tête, leurs soutiens ont fait sonner la bombarde sur le parvis du Palais de justice de Rennes pour protester contre l'arrestation de leurs amis. "S'ils ne risquaient pas la prison, ce serait un sketch", juge Stéphane, du comité des "Bonnets rouges" d'Erquy, qui parle d"un "délire total" : "Il y a eu des perquisitions. Les journaux ont dit qu'ils avaient trouvé des armes, la 'pétoire à pépé', et une tenue d'airsoft, de paintball, (...) des tenues d'extrémistes combattants. (..) Ils ont rien, et ils veulent faire des exemples." Pour cet avocat de deux des prévenus, ceux-ci "se considèrent, d'une manière un peu provocatrice (sic), comme des prisonniers politiques".

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.