Cet article date de plus de sept ans.

Matignon juge "difficilement envisageable" la gratuité des autoroutes le week-end

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal avait réclamé, mardi, au micro de RTL, une réduction de 10% des tarifs autoroutiers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des voitures au péage de l'A26, à Arras (Pas-de-Calais), le 10 octobre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Matignon met un coup de frein aux propositions de Ségolène Royal. Les services du Premier ministre estiment "difficilement envisageable" l'idée d'une gratuité des autoroutes le week-end évoquée, mardi 14 octobre, par la ministre de l'Ecologie au micro de RTL.

"Il y a 20% de tarif en trop, puisque quand une autoroute fait payer 100 euros, il y a 20 euros de trop qui sont empochés", a expliqué la ministre de l'Ecologie en début de matinée. "Ce que je souhaite, c'est qu'il y ait baisse des tarifs des autoroutes de 10%, avec une gratuité par exemple le week-end."

> Comment les sociétés d'autoroutes engrangent des profits au kilomètre

La ministre semble abandonner l'idée d'une taxe

La proposition n'avait rien de concret. "Tout ça est à discuter" lors des négociations à venir entre le gouvernement et les sociétés autoroutières, a avoué Royal. "Il ne s'agit pas de taxer [les sociétés d'autoroutes] et certainement pas d'augmenter les prix", explique désormais la ministre de l'Ecologie. Pourtant, elle avait dit exactement l'inverse il y a quelques jours sur France 3 : "Ma préférence va à un prélèvement sur les profits des autoroutes."

> Pourquoi taxer les sociétés d'autoroutes n'est pas si simple

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.