Manif contre l'écotaxe : les perturbations en cours sur les routes

Entre 2 200 et 4 500 camions sont mobilisés. Vingt-six barrages filtrants sont installés sur tout le territoire. 

Un camion passe à proximité d\'un radar censé collecter l\'écotaxe, le 16 novembre 2013 à Lisieux (Calvados). 
Un camion passe à proximité d'un radar censé collecter l'écotaxe, le 16 novembre 2013 à Lisieux (Calvados).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Ils veulent la suspension pure et simple de l'écotaxe. De nombreux camions ont bloqué les routes françaises, samedi 30 novembre, à l'appel de l'Organisation des transports routiers européens (OTRE), organisation patronale qui revendique 3 000 adhérents. Selon la fédération, 4 500 camions sont mobilisés, à la mi-journée, quinze jours après une première manifestation de routiers ; le ministère de l'Intérieur en a lui recensé 2 200. 

A la mi-journée, la place Beauvau a recensé 47 "points d'action" des chauffeurs routiers, principalement des barrages filtrants et des opérations escargots, répartis sur l'ensemble du territoire. "Nous sommes satisfaits de la mobilisation, et nous sommes très bien accueillis par les automobilistes, que nous laissons passer, et auxquels nous distribuons des tracts", a indiqué un porte-parole de l'OTRE, qui demande l'annulation de l'écotaxe, et pas seulement son report.

Dans son point situation de 16h30, le Centre national d'informations routières (CNIR) fait état d'un "cumul de bouchons de 36 km en Ile-de-France et de 28 km en province, ce qui correspond à la moyenne habituelle".
 
La mobilisation doit se terminer vers 18h. Francetv info fait le point sur les axes perturbés.  

FRANCE 2

En région parisienne

Le CNIR fait état de ralentissements "très importants" sur l'A1 vers Paris, l'A4 vers Paris et l'A6 vers la province.

Des déviations ou des sorties obligatoires ont été mises en place, et les bretelles d'accès à l'A4 depuis l'A104 intérieure et la N104 extérieure sont également fermées vers la capitale.

En province

Dans l'Est. La N9 est coupée dans les deux sens depuis 8h30 à hauteur de Vesoul en Haute-Saône. Au niveau de ce barrage, les manifestants bloquent quelque 150 poids-lourds, a indiqué la préfecture.

Autre point noir : en Saône-et-Loire, où les sorties du diffuseur de Chalon-sud sur l'A6 sont fermées à tous les véhicules.

A Phalsbourg, un des trois barrages de Lorraine, la gendarmerie a également indiqué qu'une centaine de camions étrangers étaient immobilisés par les manifestants.

Dans l'Ouest. La mobilisation doit se terminer vers 18 heures. Mais dès 14h30, à Caen, la trentaine de camions qui occupaient un rond-point depuis le matin sont repartis, selon la police.

Dans le Sud. Des mesures de "retournement" des poids-lourds ont été mises en place à proximité d'Aix-en-Provence, où quelque 170 camions étrangers au mouvement sont "stockés" en attente de la fin du mouvement.

De même, dans les Bouches-du-Rhône, le préfet a pris un arrêté d'interdiction de circulation des poids-lourds à partir de 12h15 sur l'A8 dans le sens Nice-Lyon.