Cet article date de plus de sept ans.

Deux portiques écotaxe incendiés dans l'Ouest

L'inscription "merci Ségoétait taguée sur l'un des portiques endommagés, dans les Deux-Sèvres. L'autre portique était situé en Ille-et-Vilaine. Par ailleurs, quatre tentatives de dégradation ont eu lieu dans la région Centre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les restes d'un portique écotaxe incendié sur la RN11 à hauteur d'Epannes (Deux-Sèvres), le 10 avril 2014. (XAVIER LEOTY / AFP)

Deux portiques écotaxe ont été incendiés cette semaine dans l'ouest de la France. L'un d'eux, placé au sud-ouest de Niort (Deux-Sèvres), a également été tagué avec les inscriptions "merci Ségo" et "BZH" (pour "Breizh", Bretagne), a-t-on appris jeudi 10 avril. 

Ce portique, situé sur la RN11 à hauteur d'Epannes, a été démonté jeudi. Sa structure a été fortement endommagée par l'incendie, manifestement volontaire, allumé dans la nuit de mercredi à jeudi à l'aide de pneus et de paille. Cette nationale qui relie Niort à La Rochelle, a été fermée à la circulation dans les deux sens pendant plusieurs heures. L'acte n'a pas été revendiqué et une enquête est en cours.

Par ailleurs, à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), un portique a été dégradé mardi avec des pneus enflammés, sur la N137, entre Rennes et Nantes. Il a été démonté mercredi par mesure de sécurité, selon la gendarmerie. Quatre autres "tentatives de dégradation" visant des portiques écotaxe ont également eu lieu dans la région Centre. Dans le Loiret, le seul portique du département, situé à Donnery, a été endommagé par un incendie jeudi soir. Dans l'Indre, l'un des deux portiques écotaxe du département, situé sur l'A20 près d'Issoudun, a été lui aussi "légèrement endommagé" par un incendie volontaire. Enfin, deux bornes écotaxe ont également été visées par des incendiaires à Beaumont-les-Autels, dans l'Eure-et-Loir. 

A peine nommée au ministère de l'Ecologie, Ségolène Royal a proposé de "remettre à plat les choses" concernant l'écotaxe, suscitant des réactions mitigées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.