Cet article date de plus de sept ans.

Des salariés d'Ecomouv' portant des bonnets de père Noël confondus avec des "Bonnets rouges"

Ils ont été confondus avec ceux-là même qui ont manifesté contre l'application de l'écotaxe, dont la logistique devait relever de leur société, Ecomouv'. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des opposants à l'écotaxe, les "Bonnets rouges", affrontent les forces de l'ordre, le 2 novembre 2013 lors d'une manifestation à Quimper (Finistère). (MAXPPP)

Les portiques de la société Ecomouv' ont subi, plusieurs semaines durant, les assauts des "Bonnets rouges", militants hostiles à l'écotaxe. Ironie du sort, des employés de cette société chargée initialement de collecter la fameuse taxe poids lourd, ont été pris par erreur par les gendarmes pour des manifestants des "Bonnets rouges", vendredi 30 décembre. Pourquoi cette confusion ? Parce qu'ils portaient des bonnets de père Noël, à l'occasion de la fête de fin d'année de l'entreprise, installée à Metz (Moselle). Des bonnets rouges, évidemment, mais pas les mêmes. 

"On nous a signalé, jeudi après-midi, un attroupement d'une centaine de personnes portant des bonnets rouges" devant un bâtiment de l'entreprise, "alors nous sommes rapidement intervenus sur place", a expliqué un officier de gendarmerie. "Il est apparu que c'était une réunion de cohésion interne des salariés d'Ecomouv' avant les fêtes, pour se souhaiter Joyeux Noël, et ils avaient tous le bonnet du père Noël sur la tête pour une photo de groupe", a-t-il ajouté.

Ecomouv' devait se charger de l'enregistrement et de la collecte de l'écotaxe en France. Or, celle-ci a été suspendue par le gouvernement jusqu'à une date indéterminée, en raison d'une forte contestation, notamment en Bretagne du fait du mouvement des "Bonnets rouges". En raison de cette suspension, Ecomouv' a renoncé pour l'instant à l'embauche de personnel en formation et à la reconduction de contrats à durée déterminée (CDD). Et des salariés en CDI sont au chômage partiel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.