Ecotaxe : vers une levée des barrages

IMAGES | Les barrages filtrants installés un peu partout en France pour protester contre l'écotaxe sur les poids-lourds vont être levés avant la tombée de la nuit. D'après les organisateurs de cette journée de protestation, 26 "cortèges" de camions ont participé à la mobilisation. 

(Nicolas Mathias Radio France)

Ils avaient déjà bloqué les routes il y a quinze jours, ils ne s'arrêtent pas là : l'OTRE, l'organisation des transports routiers européens, qui regroupe une multitude de transporteurs, ont de nouveau bloqué les routes ce samedi pour réclamer l'abandon pur et dur de l'écotaxe.

Une seule organisation mobilisée

Devant l'ampleur**** des protestations, le gouvernement avait reculé sur l'écotaxe, remettant son application à 2015 au plus tôt. Les chauffeurs de poids lourds de l'OTRE demandent un retrait total de cette taxe qui concernerait les poids lourds de plus de 3,5 tonnes circulant sur plus de 15.000 km du réseau routier (hors autoroutes).

Les autres fédérations du secteur ne participeront pas au mouvement mais l'OTRE, forte de 3000 membres, a tout de même réussi à gêner la circulation.

Blocage des routes

Les chauffeurs prévoient "18 heures de perturbations ", ce qui devrait se répercuter à plus grande échelle encore sur les embouteillages.

 

Les poids lourds agissent sur plus d'une vingtaine de points afin de bloquer la circulation : opération escargot, barrage filtrant... Les voitures peuvent passer, mais le flux est très lent.

Les répercussions se font sentir aux quatre coins de la France.