Deux-roues : les ventes des scooters et motos repartent à la hausse

En trois mois, les vendeurs de deux-roues sont revenus au niveau des ventes d'avant le confinement. Ce succès s'explique en partie par le côté pratique du scooter en ce qui concerne le respect des gestes barrières. 

Depuis le mois de juin, le marché des deux-roues est reparti en forte hausse. Ce succès s'explique par la volonté des citadins d'éviter les transports en commun, mais aussi par le beau temps. Patrice Sokolsy n'avait pas chevauché de scooter depuis quelques décennies, mais il a enfin franchi le pas. Pour un budget de 5 000 euros, il veut abandonner sa voiture. "J'envisage très sérieusement de passer sur un scooter pour avoir une mobilité rapide et efficace", explique le client.

Une progression de 37% en juin 

Les vendeurs des deux-roues ont presque retrouvé le niveau des ventes d'avant le confinement. Par rapport à moi, les ventes ont augmenté de 37 % en juin, de 26 % en juillet et de 16 % en août. Cette progression s'explique aussi par la crise du Covid-19. "Il y a une logique à être avec des gants, un casque, à avoir une visière, à être loin de nos concitoyens, détaille Jean-Luc Mars, président de la branche Moto de la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle. On constate que sur un deux roues, on respecte tout à fait naturellement les gestes barrières". Devenir propriétaire ou même locataire d'un scooter en libre-service attire de plus en plus de clients. Alors que le secteur bénéficie de peu d'aides publiques à l'achat, les clients sont revenus nombreux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(GABRIEL BOUYS / AFP)