Cet article date de plus de six ans.

Des cars 100% électriques vont relier Paris et Amiens

FlixBus inaugurera dans un mois cette ligne de bus 100% électrique, une première mondiale.

Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un autocars FlixBus devant l'opéra Garnier à Paris (illustration). (THOMAS SAMSON / AFP)

C'est une première mondiale. L'opérateur FlixBus va mettre en circulation, dans un mois, deux autocars électriques sur une ligne longue distance, entre Paris et Amiens. Sans diesel ni essence, ils effectueront des allers-retours entre les deux villes, distantes de 150 kilomètres. C'est du jamais vu sur une telle distance et sur une ligne régulière. 

Ces autocars de couleur vert pomme ont une autonomie de 200 kilomètres. Ils se rechargent aux deux extrémités de la ligne, à Paris ou à Amiens, comme l'explique Yvan Lefranc Morin, le directeur général de FlixBus : "Le temps de charge est d'environ quatre heures, ce qui permet une rotation des véhicules dans la journée." 

12 euros d'électricité pour un Paris-Amiens

La nouvelle ligne permettra d'économiser les 140 tonnes de CO2 rejetés chaque année par les bus à moteur thermique. Mais ce qui est bon pour la planète l'est aussi pour le porte-monnaie de FlixBus. Pour effectuer le trajet Paris-Amiens, la recharge d'électricité coûtera 12 euros environ à l'opérateur, contre 70 euros pour l'équivalent en gazole.

Toutefois, pour les passagers, le prix moyen du billet restera de 10 euros. L'explication est simple : FlixBus doit compenser le coût du nouvel autocar électrique qui s'élève à environ 400 000 euros, soit 30% plus cher qu'un autocar classique.

Des batteries moins encombrantes

Si FlixBus se lance désormais dans les bus 100% électriques, c'est que la technologie est enfin prête, affirme Yvan Lefranc Morin : "On est désormais prêt à lancer cette expérimentation, ce qui n'était pas le cas il y a six mois ou un an. Ce qui a évolué, c'est la technologie autour des batteries." Et pour cause, toute la question était de pouvoir réduire la taille des batteries. C'est désormais chose faite selon Yvan Lefranc Morin : "Aujourd'hui, on peut effectuer un trajet de 150 kilomètres en permettant à des passagers de monter à bord, et en pouvant mettre des bagages dans la soute." Mais ils restent encore quelques contraintes. Pour caser les six batteries rechargeables, FlixBus a dû sacrifier les toilettes dans les deux autobus.

FlixBus se dit prêt à déployer des autocars électriques sur d'autres lignes, dans un futur proche. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.