Transports : un secteur en quête de rentabilité

L'entreprise de covoiturage Blablacar se lance dans le transport en car. Après avoir acheté Ouibus l'an dernier, elle a présenté ses premières lignes Blablabus. Précisions en plateau avec David Boéri.

FRANCE 3

Le transport en car poursuit-il sa révolution avec l'arrivée de l'entreprise Blablacar dans le secteur ? "Des faillites, des rachats ou des fusions, c'est toujours le même scénario après l'ouverture d'un nouveau marché. Au départ, tout le monde tente sa chance et puis très vite la concurrence fait le ménage", explique David Boéri en plateau.

Une demande de plus en plus forte

"En 2015, six opérateurs s'étaient lancés dans la course. Quatre ans plus tard, ils ne sont finalement plus que deux : Blablabus et Flixbus. (...) En France, il y a 23 400 passagers transportés chaque jour. L'an dernier, il y a eu près de 9 millions de clients, une hausse de 26%. Le secteur compte 2 563 emplois. Il s'agit essentiellement de chauffeurs de bus (87%)", rajoute le journaliste. Ce secteur, qui reste déficitaire, oblige Blablabus et Flixbus d'entrer dans la guerre de la rentabilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux clients de BlaBlaCar, arrêtés pour aide à l\'entrée illégale sur le sol italien, déplorent le manque de soutien de la plateforme.
Deux clients de BlaBlaCar, arrêtés pour aide à l'entrée illégale sur le sol italien, déplorent le manque de soutien de la plateforme. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)