Covoiturage : les conducteurs doivent-ils contrôler les identités des passagers ?

La justice a estimé que le conducteur devait prendre connaissance de l'identité des passagers transportés.

FRANCE 3

En Italie, un conducteur a été condamné à 9 mois de prison avec sursis pour avoir transporté des personnes sans papiers depuis la France. Un trajet effectué en covoiturage, via une annonce classique, mais la loi stipule que le conducteur doit s'assurer de l'identité de chaque passager. "On s'est rendu compte, quand les policiers ont demandé les documents des passagers, que c'était des sans-papiers", raconte Charlène, la compagne du conducteur.

Le conducteur plaide la bonne foi

C'est au moment où les policiers préviennent le procureur de l'affaire que ce dernier demande l'interpellation du conducteur, qui a écopé aussi de 24 000 euros d'amende avec sursis. Le condamné plaide la bonne foi, et assure ne pas avoir été mis en garde par Blabla Car. La plateforme affiche, pour chaque trajet transfrontalier, un message de prévention qui demande au conducteur de vérifier que tous ses passagers ont bien une pièce d’identité valide avant le départ.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site de covoiturage Blablacar affirme disposer d\'informations pouvant aider le conducteur à prouver qu\'il n\'a rien à voir avec un passager auteur d\'un comportement délictueux.
Le site de covoiturage Blablacar affirme disposer d'informations pouvant aider le conducteur à prouver qu'il n'a rien à voir avec un passager auteur d'un comportement délictueux. (JEAN-FRANCOIS FREY / MAXPPP)