VIDEO. "Harmony of the seas", symbole de la bonne santé économique des chantiers navals de Saint-Nazaire

STX France avait arraché en décembre 2012 ce contrat de près d'un milliard d'euros, après près de deux ans sans commande.

FRANCE 2

Le plus gros paquebot de croisière du monde, "Harmony of the seas" a quitté le chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) à destination de Southampton (Royaume-Uni) pour sa croisière inaugurale, dimanche 15 mai. Le bateau a été remis par STX à son propriétaire Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL),  jeudi. Ce mastodonte de 362 mètres de long et 66 mètres de large pour 60 000 tonnes d'acier peut accueillir jusqu'à 6360 passagers et 2 100 membres d'équipage.

La construction du paquebot, plus long que la Tour Eiffel (312 m) et dix fois plus lourd, a représenté depuis le 23 septembre 2013 dix millions d'heures de travail pour les quelque 2 500 salariés de STX et ses sous-traitants.

Onze navires prévus d'ici 2016

STX France avait arraché en décembre 2012 ce contrat de près d'un milliard d'euros, après près de deux ans sans commande. Les deux premiers paquebots de la classe "Oasis", Oasis of the seas et Allure of the seas, avaient été aussi construits par STX, mais à Turku, en Finlande.

Depuis ce contrat record, l'horizon s'est éclairci pour les ex-Chantiers de l'Atlantique, qui ont livré d'autres paquebots mythiques, le Normandie (1935), le France (1960) ou plus récemment le Queen Mary 2 (2003). Onze autres navires doivent sortir des cales de Saint-Nazaire d'ici à 2026, dont le jumeau de l'Harmony, du même gabarit, livrable en mars 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
(YANNICK LE GAL / ONLY FRANCE)