STX : la justice sud-coréenne a son candidat

Ce mardi 3 janvier, la justice sud-coréenne a annoncé qu'elle retenait l'italien Fincantieri comme candidat préféré à la reprise des chantiers navals STX France.

Cette vidéo n'est plus disponible

Les chantiers de Saint-Nazaire, peut-être bientôt italiens. La justice sud-coréenne confirme en tout cas avoir un candidat préféré : Fincantieri. Son nom avait déjà fuité. Ce mardi 3 janvier au matin, les 2 600 salariés ne voient pas tous d'un bon oeil l'identité de ce possible repreneur. "C'est plutôt inquiétant dans la mesure où on a peur que tout parte là-bas", estime un employé. Au départ, l'Italien n'était pas le seul à s'intéresser au chantier historique de Saint-Nazaire, dont le carnet de commandes est très bien rempli.

Se mettre d'accord sur le prix

À Saint-Nazaire, ont été construits les plus grands paquebots du monde. Parmi les autres candidats, un Néerlandais et un groupe asiatique, mais ils n'ont pas déposé d'offre dans le temps imparti. C'est donc le concurrent direct de STX, l'Italien Fincantieri, 19 000 salariés et plus de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires, qui est le seul en lice, ce que regrettent la plupart des syndicats. Fincantieri doit encore se mettre d'accord sur le prix pour acquérir les 66,7% des chantiers, détenus aujourd'hui par STX.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les chantiers navals de STX, le 2 septembre 2016, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).
Les chantiers navals de STX, le 2 septembre 2016, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)