Nationalisation de STX : "C'est une satisfaction car c'était notre revendication depuis plusieurs années" réagit Force Ouvrière

Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée Force ouvrière, s'est félicitée jeudi de la nationalisation temporaire des chantiers STX de Saint-Nazaire. Selon elle, "Fincantieri n'est pas un actionnaire fiable et envisageable."

Le bateau MSC Meraviglia quitte les chantiers STX de Saint-Nazaire, le 1 juin 2017. 
Le bateau MSC Meraviglia quitte les chantiers STX de Saint-Nazaire, le 1 juin 2017.  (LOIC VENANCE / AFP)

Bruno Le Maire a annoncé "la préemption de l’État" pour les chantiers navals de Saint-Nazaire jeudi 27 juillet. Une "décision temporaire" bien accueillie par Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée FO.

"C'est une satisfaction car c'était notre revendication depuis plusieurs années" a-t-elle affirmé sur franceinfo, avant d'ajouter : "Nous revendiquions une nationalisation même transitoire parce que Fincantieri n'est pas un actionnaire fiable et envisageable."

Pour la syndicaliste, "STX France est une entreprise stratégique pour le pays, c'est la dernière entreprise en mesure de construire le remplaçant du porte-avions Charles de Gaulle." Leur objectif désormais c'est de "rappeler au gouvernement que nous souhaitons un industriel fort avec une véritable volonté de sauvegarde des emplois."