Chantiers STX : pourquoi la France est prête à céder?

Le sort des chantier STX de Saint-Nazaire doit être scellé dans la journée. Le constructeur italien Fincantieri va-t-il devenir majoritaire? 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les chantiers navals sous pavillon italien. La nouvelle doit être officialisée en fin de journée par Emmanuel Macron, après trois mois de bras de fer entre Rome et Paris. Une alliance qui divise les salariés de Saint-Nazaire. Au printemps dernier, Paris avait pourtant bloqué le rachat de STX par l'italien Fincantieri. Le gouvernement refusait de voir partir l'un de ses fleurons.

Un accord financier subtil

Selon le journal Le Monde, un accord financier subtil aurait finalement été trouvé pour satisfaire les deux parties. La France et l'Italie auront chacun 50% de STX. Mais l'État français prêterait 1% des parts pendant 12 ans à l'Italie, qui deviendrait donc majoritaire avec 51%. Un prêt qui pourrait être mis en cause en cas de difficulté. L'accord prévoirait aussi une coopération en matière de construction navale militaire, une alliance importante pour le ministre de l'Économie : ce mariage doit permettre aux deux entreprises de décrocher de nouveaux marchés à l'international.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les chantiers navals STX France, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 27 juillet 2017. 
Les chantiers navals STX France, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 27 juillet 2017.  (CAROLINE PAUX / FRANCE)