"C'est un très beau moyen de transport" : la nouvelle génération de RER officiellement présentée

Les rames qui équiperont les lignes E et D du RER en Île-de-France ont été présentées en grandes pompes vendredi 18 septembre.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une rame du nouveau modèle du RER, qui sera progressivement mis en service à partir de 2021. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Ils doivent progressivement équiper à partir du deuxième semestre 2021 les lignes E et D du RER, liaisons est-ouest et nord-sud qui traversent toute l'Île-de-France. Il s'agit de nouveaux trains flambants neufs, construits par Alstom et Bombardier. Le "contrat du siècle", comme il a été surnommé, prévoit ainsi la livraison à terme à la région de 255 rames, fabriquées pour l'essentiel par 2 000 salariés dans les sites des deux industriels près de Valenciennes, dans le NordLa  première rame a été officiellement présentée vendredi 18 septembre, devant de nombreuses personnalités.

1,2 million de voyageurs devraient emprunter chaque jour ces rames d'ici quelques années. Ces RER nouvelle génération ont représenté un véritable défi dans leur conception. "Il fallait trouver un matériel qui s'adapte, résume Henri Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom. Il y a à la fois des zones de confort avec les grandes baies vitrées pour pouvoir bénéficier du paysage, avoir des clés USB... et puis des zones plus ouvertes dans lesquelles les gens peuvent rester debout." De quoi, selon le PDG d'Alstom, assurer un "confort total" pour les longues tout comme les courtes distances.

Plus d'un millier de passagers par RER

À l'intérieur des rames, l'atmosphère se veut plutôt chaleureuse : grandes plates-formes avec plafonds lumineux, écrans d'information, climatisation, espaces pour les personnes à mobilité réduite ou les vélos, et sièges aux couleurs vives.. Les passagers seront bien assis promet Véra d'Alessandro, chef du projet chez Bombardier : "On a travaillé énormément, avec un soin particulier sur le choix des sièges. Avec un confort souple pour l'assise, l'appui-nuque et les séparateurs au niveau des deux passagers." Beaucoup de ces sièges sont rabattables, en cas de forte affluence : ces RER pourront transporter au total plus d'un millier de passagers. Il n'y a pas de séparation entre les voitures, ce qui permet de traverser l'ensemble du train et renforce l'impression de sécurité, même s'il y aura aussi des caméras de vidéosurveillance dans les plafonds...

Un système de guidage pour améliorer le trafic

En ce qui concerne la motorisation, le PDG de la SNCF est ravi et promet un système efficace. "C'est un train très bien motorisé donc il accélère vite et il freine vite, c'est très important pour des RER qui n'arrêtent pas de s'arrêter de de repartir, explique Jean-Pierre Farandou. Donc c'est un très beau moyen de transport pour les clients de la région parisienne." Invisible mais novateur, aussi, le système de guidage automatique Nexteo qui va équiper ces RER et doit permettre de meilleures performances et donc une meilleure régularité. L'heure est à la phase d'essais mais l'objectif reste toujours une mise en circulation des premières rames avant la fin 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.