INFO FRANCE 2. Eurotunnel va porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui contre les marins de SeaFrance

Une quarantaine de marins en colère de la Scop SeaFrance ont réussi à s'introduire, mardi, sur le site d'Eurotunnel, près de Calais. Le trafic a été interrompu.

Un train Eurostar entre dans le tunnel sous la Manche à Coquelles (Pas-de-Calais), le 24 juin 2015.
Un train Eurostar entre dans le tunnel sous la Manche à Coquelles (Pas-de-Calais), le 24 juin 2015. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)

Eurotunnel va porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui contre les marins de la Scop SeaFrance qui ont bloqué le trafic du tunnel sous la Manche (Pas-de-Calais) mardi 30 juin, a appris France 2 de la société. C'est la première fois qu'Eurotunnel intente une action en justice contre la compagnie maritime.

Le trafic Eurotunnel a été interrompu dans les deux sens mardi, pour des raisons de sécurité. La préfecture du Pas-de-Calais a précisé qu'une quarantaine de marins ont réussi à s'introduire sur le site. Ils ont incendié des pneus déposés sur les rails, à l'entrée du tunnel, à Coquelles, près de Calais.

Plus d'Eurostar "jusqu'à nouvel ordre"

Les trains Eurostar, reliant Bruxelles et Paris à Londres, ne circulent plus "jusqu'à nouvel ordre" à cause de ces incidents, a indiqué Eurostar dans un communiqué. "Suite à la décision d'Eurotunnel de suspendre le trafic dans le tunnel sous la Manche, les trains Eurostar ne circuleront plus jusqu'à nouvel ordre aujourd'hui, mardi 30 juin", indique la société dans un communiqué, qui recommande aux voyageurs de ne pas se rendre dans les gares.

Les marins qui se sont introduits sur le site d'Eurotunnel sont membres du syndicat maritime Nord. Ils protestent contre l'attribution du droit d'exploiter deux navires à la compagnie maritime danoise DFDS par Eurotunnel. Les bateaux étaient, jusque-là, exploités par les compagnies Scop SeaFrance et MyFerryLink.