Autolib' : voitures électriques à céder

La société Bluecar, détenue par le groupe Bolloré, a quelque 4 000 Autolib' sur les bras depuis que la mairie de Paris a mis fin à son service d'autopartage. 

FRANCE 2

Pendant cinq ans, elles ont circulé à Paris. Les Autolib', ces voitures électriques en autopartage, retrouvent une seconde vie sur les routes de campagne. Avec la fin du service dans la capitale, plus de 3 000 véhicules sont à vendre d'occasion. Ce concessionnaire breton en a racheté 500 et espère les écouler rapidement près de 5 000 euros, cinq fois moins cher qu'une voiture électrique neuve. Un prix attractif, même si ces véhicules ont beaucoup servi.

Quelque 2 000 véhicules à acquérir


Un père et son fils semblent intéressés. Et pour les convaincre, le vendeur leur propose un essai. Ce retraité vit à la campagne et la voiture lui est indispensable au quotidien. L'idée de l'électrique fait son chemin. 65 000 kilomètres au compteur, une carrosserie un peu cabossée. Malgré tout, cette voiture séduit Jean-François Girardeaux, de plus en plus sensible aux arguments écologiques. Avec son fils, ils achètent chacun une voiture et comptent sur les aides du gouvernement pour alléger la facture. En 48 heures, ce garage a vendu une centaine de voitures. En France, au total, il resterait environ 2 000 véhicules à acquérir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule du service Autolib
Un véhicule du service Autolib (THOMAS SAMSON / AFP)