AirAsia : trois corps repêchés, des débris retrouvés en mer

L'armée de l'air indonésienne a repêché 3 corps flottants et des débris de l'Airbus A320-200 d'AirAsia en mer de Java. Parmi ces débris : un toboggan d'urgence, une porte d'avion, une valise, un corps ou un gilet de sauvetage. L'avion aurait été repéré au fond de la mer.

(Les premiers débris repêchés sont rappatriés © MAXPPP)

14h29 : Dans un communiqué, Airbus annonce qu'il fournira "toute l'assistance technique nécessaire aux autorités en charge de l'enquête."

13h30 : Le chef de l'Agence nationale de recherches et de secours rectifie les informations données en matinée. Ce ne sont pas 40 corps mais 3 corps qui ont été repêchés. Deux femmes et un homme qui ont été évacués sur un navire de guerre. 

13h : Le président Indonésien Joko Widodo s'exprime à la télévision indonésienne. "Nous prions pour les familles des victimes", a-t-il déclaré.

(Conférence de presse du président indonésien, Joko Widodo © Capture d'écran MetroTV)

12h56 : Les recherches semblent très difficiles. Les vagues atteignent deux mètres.

12h50 : Trois bateaux et deux équipes de plongeurs resteront dans la zone de recherches.

12h45 : Conférence de presse en cours, à Jakarta, qui revient sur les recherches.

(Une bouteille retrouvée © Capture d'écrans MetroTV)

12h35 : AirAsia reconnaît officiellement sur sa page Facebook que les débris retrouvés proviennent bien de son appareil A320-200, et qu'ils correspondent au vol QZ8051.

12h30 : Arrivée des premiers corps repêchés à Pangkala Bun, à 160km de la zone de recherche. 

12h10 : Premières images des débris rappatriés par les équipes de recherche. Parmi ces débris : une valise ou une bouteille d'oxygène.

12h : Les premiers débris repêchés ont été rapatriés par hélicoptère. 

11h :  Quelles peuvent être les causes de la disparition de l'Airbus A320-200 d'AirAsia ? Pour le spécialiste aéronautique de France Info, Frédéric Beniada, la répartition des débris peut nous éclairer.

Les explications de Frédéric Beniada, sur France Info
--'--
--'--

Selon notre spécialiste, les conditions météo ne suffiraient pas à expliquer cet accident.

10h34 : L'armée de l'air indonésienne annonce avoir repêché plus de 40 corps ce mardi matin en mer de Java. Quelques dépouilles ont été transportées à 160km du lieu des recherches : à Pangkalan Bun, sur l'île de Bornéo, où se trouve la piste d'atterrissage la plus proche.

"Sur la base de la radio militaire, il a été indiqué que le navire de guerre Bung Tomo a repêché 40 corps, et le nombre augmente". Manahan Simorangkir, porte-parole de la marine indonésienne 

10h :  Plusieurs tweets et commentaires sur les réseaux sociaux font état de six cadavres découverts. Certains ne porteraient pas de gilets de sauvetage.

9h30 :  Les recherches se concentrent à 160km au sud-ouest de l'île de Bornéo. La zone est représentée en vert sur l'image ci-dessous. Les corps retrouvés doivent être transportés vers Pangkalan Bun, où se trouve la piste d'atterrissage la plus proche. 

9h20 :  Une ombre qui pourrait être l'Airbus A320-200 d'AirAsia est repérée au fond de la mer. 

"Que Dieu nous bénisse aujourd'hui, un avion militaire Hercule a découvert un objet décrit comme une ombre ayant la forme d'un avion au fond de la mer".  Bambang Soelistyo, directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours 

9h11 :  Le PDG d'AirAsia, Tony Fernandes, exprime sa tristesse et ses condoléances envers les familles des victimes. 

9h :  Le premier corps est découvert, flottant en mer de Java. Les secours tentent de le repêcher. Une télévision indonésienne diffuse les images du corps. Elle s'excuse ensuite. 

(Les secours repêchent les corps qui flottent en Mer de Java © Capture d'écran TVOne)

8h : Le directeur général de l'aviation civile indonésienne, Djoko Murjatmodjo, confirme qu'il s'agit bien des débris du vol QZ8501 qui transportait 162 personnes. Une dizaine de gros débris comme une porte d'avion, un toboggan d'urgence, une porte de soute, et un gilet de sauvetage sont détectés. Une multitude de petits objets de couleur blanche et rouge, aux couleurs d'AirAsia, sont repérés.

7h30 : Un journalsite à bord de l'appareil de recherche déclare avoir vu des bouées de sauvetage, une valise et de longs tubes oranges, à une centaine de kilomètres de l'île de Bornéo.

7h : Des débris ont été repérés à 10 kilomètres de la dernière position connue de l'avion. Selon les avions qui participent aux  recherches, un corps a également été repéré.

2h : Pour intensifier les recherches, les Etats-Unis ont décidé d'envoyer un destroyer. Le navire de guerre "USS Sampson", basé en Californie, doit être sur place mardi, dans la journée. Il doit permettre de faciliter la localisation des boîtes noires, des corps et de l'intégralité des débris de l'Airbus A320-200.

A LIRE AUSSI ►►►Météo, trafic : beaucoup de questions en suspens.

Parmi les questions en suspens, celle du plan de vol du pilote de l'avion d'AirAsia. Il aurait demandé à le modifier pour éviter une tempête. Le contrôle aérien a approuvé cette première déviation, une manoeuvre par la gauche. Mais il a refusé la deuxième, qui consistait à changer d'altitude (passer de 32 000 pieds, soit 9 800 mètres, à 38 000 pieds - 11 600 mètres). Les niveaux de vol supérieurs étaient en fait déjà occupés par d'autres avions. Ce fut la dernière communication avec l'équipage d'AirAsia. Parmi les 162 personnes à bord : un français. C'était le co-pilote.