Aéroports : la chasse aux taxis clandestins

Les forces de l'ordre ont déployé de grands moyens pour verbaliser les taxis clandestins dans les aéroports parisiens. 

FRANCE 2

Devant les aéroports et les gares, c'est une bataille quotidienne entre des taxis et des chauffeurs réservés et des clandestins qui racolent les touristes, et parfois les arnaquent. "S'ils voient que les personnes ne parlent pas français, cela peut aller jusqu'à des sommes pharaoniques de 700 ou 800 € pour descendre sur la capitale", raconte un chauffeur de taxi légal. 

62 cas recensés depuis janvier

Il y aurait aujourd'hui plus d'une centaine de taxis illégaux. Å Roissy (Val-de-Marne), des policiers spécialisés contrôlent régulièrement les taxis.Ces policiers sont 80 dans la capitale et leur objectif est de repérer les chauffeurs illégaux. En général, ils se cachent parmi les chauffeurs de VTC. Depuis janvier 2018, 62 cas ont été recensés rien que dans les aéroports parisiens, deux fois plus qu'en 2017. En caméra cachée, les journalistes de France 2 se font aborder par un taxi clandestin, à un mètre seulement de la queue officielle sur le parvis de la gare du Nord à Paris. L'activité est rentable et certains clandestins possèdent des réseaux avec des rabatteurs. Les policiers doivent les prendre en flagrant délit. Depuis janvier 2018,  plus de 1 200 rabatteurs ont été signalés et risquent jusqu'à 15 000 € d'amende et un an de prison. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Roissy, taxis illégaux.
Roissy, taxis illégaux. (FRANCE 2)