Villages de France : que valent vraiment les labels touristiques ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Villages de France : que valent vraiment les labels touristiques ?
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Sinz, A.Etienne, R.Masini, M.Niewengloski, O.Sauvayre, drône : Jory Alonzo-Esteral Côte d'Azur, L.Barne-Provence Verte&Verdon Tourisme - France 2
France Télévisions

Entre les villages français, c'est souvent la course aux labels touristiques. Obtenir la précieuse distinction peut être l'assurance de voir affluer les touristes, même si cela nécessite parfois des investissements importants. 

Ces villages perchés au sommet des montagnes du Var, au cachet typiquement provençal et souvent loin de la mer, ont tous un point commun : ils ont obtenu un label touristique. De plus en plus nombreux, sont-ils un gage de qualité ? Cotignac est l'un des 14 Villages de Caractère du Var. Il a obtenu son label il y a 26 ans. Sur sa promenade bordée de fontaines et de terrasses, aucun détail n'est laissé au hasard. Des lampadaires aux façades en passant par les fleurs, tout flatte l'œil. Jean-Pierre Veran, le maire (SE) de la ville, se félicite de ne plus avoir "aucun fil électrique" sur le cours. Les restaurations des façades doivent quant à elle suivre une charte "avec des couleurs". Le maire consacre environ 300 000 euros par an à l'amélioration du patrimoine, soit 10% de son budget. 

Des conditions strictes, et un cout 

Pour obtenir le label, les conditions sont strictes : avoir au moins un édifice classé, un paysage et un patrimoine préservé, et pas de lotissement ni de zone commerciale. Pour afficher ce label, la mairie paye 1 000 euros par an à l'association des Villages de Caractère. Ils sont vite amortis par le tourisme, puisque 10 000 vacanciers par an se prennent dans le village. "C'est un village qui a une âme", commente une vacancière. 

Les labels ne sont toutefois pas décernés à vie. En Alsace, c'est journée d'inspection à Mittelbergheim. L'expert du label Plus Beau Village de France enchaîne les questions, et prend en photo chaque détail. Au total, il faut remplir 27 critères pour conserver son label, remis en cause tous les six ans. Là encore, c'est payant : 900 euros d'expertise versé une seule fois lors de l'adhésion, puis entre 1 200 et 4 800 euros par an, selon le nombre d'habitant. Malgré ce cout, la commune tient à le conserver. Selon l'association Plus Beau Village de France, il rapporterait 20 à 50% de touristes en plus. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.