Pollution en Corse : de nouvelles plages fermées près de Porto-Vecchio

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution en Corse : de nouvelles plages fermées près de Porto-Vecchio
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Benzaquen, R.Chapelard, A.Véjux - France 2
France Télévisions

La pollution aux hydrocarbures s'étend en Corse, mardi 15 juin. De nouvelles plages ont été fermées et interdites à la baignade, ce qui inquiète les pêcheurs comme les professionnels du tourisme. 

Les plages ferment les unes après les autres sur la côte est de la Corse. Les gendarmes prélèvent, dans la matinée du mardi 15 juin, les galettes d'hydrocarbure échouées dans la nuit. La baignade est interdite jusqu'à nouvel ordre sur trois nouvelles plages, et la mesure pourrait s'étendre à d'autres zones. "On est potentiellement sur d'autres plages touchées, il y a une vigilance à la fois des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, de la sécurité civile pour faire des veilles sur les différentes plages et remarquer les traces d'hydrocarbure", explique le commandant Philippe, de la gendarmerie de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud).

Impact sur le tourisme

Sur les plages de Tarco et Fautea, les touristes font demi-tour, à contre-cœur. "Ça fait vraiment très mal au cœur parce que c'est vraiment une île paradisiaque, et c'est lamentable que les gens n'aient aucun scrupule pour ce genre de comportements", commente une femme. L'absence de vacanciers sur la plage, c'est autant de clients au moins pour les restaurateurs. "C'est relativement problématique, déjà on a une saison qui débute difficilement à cause du Covid, elle est raccourcie et là avec la possibilité des hydrocarbures sur la plage, ça nous impacte, ça nous inquiète", explique Ugo Colombani, responsable du restaurant La Taverne.

La Marine nationale patrouille désormais à 300 mètres du rivage. "Des nappes d'hydrocarbures ont été observées à à peine moins de 100 mètres du golfe de Porto-Vecchio", indique la journaliste Leslie Benzaquen. "La baignade a été interdite dans ce secteur, la mesure pourrait s'étendre aux plages les plus touristiques de l'île si la situation se dégrade à nouveau."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.