Pass sanitaire : les professionnels du tourisme observent "une certaine défection" des vacanciers dans les "départements les plus touchés"

Certains vacanciers choisissent leur destination de séjour estival selon l'évolution de l'épidémie à l'échelle locale, d'après le président d'une organisation d'acteurs touristiques. Les départements en basse montagne connaissent un fort succès.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président d'ADN Tourisme, Christian Mourisard, observe une baisse des réservations touristiques dans les départements les plus touchés par l'épidémie. Pour l'essentiel, il s'agit de départements côtiers. (PIERRE TEYSSOT / MAXPPP)

Christian Mourisard, président d'ADN Tourisme (regroupement de trois fédérations, Offices de Tourisme de France, Tourisme & Territoires, et Destination Régions) a affirmé dimanche 18 juillet sur franceinfo qu’"il y avait une certaine défection par rapport à des réservations" après les nouvelles annonces d’Emmanuel Macron pour inciter les Français à se faire vacciner. "Plus particulièrement sur les départements les plus touchés" par l’épidémie de Covid-19, constate-t-il.

Les stations balnéaires sont "pratiquement" au complet, souligne-t-il. Les départements ruraux en basse montagne "tirent vraiment leur épingle du jeu". Un phénomène "assez fort" actuellement, selon lui. "Ils sont sur une occupation à plus de 100%", dit-il.

Une clientèle très locale

Alors que la clientèle internationale est moins présente en cette année 2021 en raison de la crise sanitaire, Christian Mourisard observe un retour du tourisme local. Les Français semblent partir moins loin. "Il faut savoir qu'à peu près 80% des vacanciers allaient sur 20% du territoire national" explique-t-il. "Ce qui a sauvé la saison touristique jusqu'à maintenant c’est cette clientèle nationale régionale presque départementale, c'est-à-dire locale", a-t-il indiqué.

"Les gens ont découvert tous les attraits touristiques de leur territoire."

Christian Mourisard, président d'ADN Tourisme

à franceinfo

Christian Mourisard se réjouit du succès des manifestations culturelles et des festivals : "Même avec des jauges réduites pour tenir compte des protocoles sanitaires, toutes les jauges sont remplies. Ce qui veut dire qu'il y a vraiment un grand désir à la fois de revivre normalement et de s'ouvrir à toutes les offres touristiques possibles", a-t-il analysé.

Il observe une hausse des réservations de dernière minute. Une tendance depuis ces dernières années. "La situation sanitaire est tellement variable et fluctuante, qu'on ne peut pas être sûr de ce que l'on va faire au niveau des vacances. C'est pour cela que la destination française a été énormément majoritaire dans le choix des Français", a-t-il expliqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.