Montagne : quelle sécurité sur les pistes de ski ?

Publié Mis à jour
Montagne : quelle sécurité sur les pistes de ski ?
Article rédigé par
D.Sébastien, T.Germain - France 2
France Télévisions

Après l'accident mortel de l'acteur Gaspard Ulliel dans la station savoyarde de La Rosière, survenu mercredi 19 janvier, on s'interroge à nouveau sur la sécurité dans les domaines skiables. Chaque année, plus de 2 000 collisions nécessitent l'intervention des secours.

Des banderoles pour sécuriser les pistes et inciter à ralentir. Tous les jours, des pisteurs interviennent pour freiner le flux des skieurs à la station de La Plagne (Savoie). La vitesse est plus importante aujourd'hui qu'il y a 20 ans, avec des pistes nivelées tous les soirs et des skis plus performants. Tout au long de la saison, la station recense tous les secours sur un logiciel, permettant de cartographier les endroits à risques. "On essaie de réagir pendant l'hiver, en rajoutant de la signalétique, et plus tard en été pour faire des travaux d'amélioration", explique Jean-Paul Montmayeur, responsable de la sécurité des pistes.

Le casque, meilleur allié des skieurs

Pour les skieurs, un outil simple permet de limiter les risques : le casque. Le Dr. François Clamadieu incite les sportifs à en porter un systématiquement. "Les études montrent qu'il réduit le risque de traumatisme crânien de 35%." En moyenne, chaque hiver en France, les secours comptabilisent une dizaine de décès à la suite de traumatismes crâniens intervenus sur les pistes de ski.

Parmi Nos Sources :

Rapport du Système National d’Observation de la Securite en Montagne (SNOSM), bilan des accidents mortels sur les domaines skiables

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.