Montagne : le petit train de la Mure reprend du service en Matheysine

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Montagne : le petit train de la Mure reprend du service en Matheysine
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Sébastien, M.Somm, images drone : Laura Nguyen - France 2
France Télévisions

Après 11 années d'arrêt et trois ans de travaux, le petit train de la Mure, en Isère, a retrouvé ses passagers le 21 juillet dernier. Les visiteurs ont pu embarquer à bord du mythique train des Alpes françaises. 

Le petit train de la Mure (Isère) serpente dans le paysage de la Matheysine. Tout juste formé à la conduite, Cyril Aubry réalise un rêve d'enfant. "C'est un train que nous, Matheysins, on a toujours connu depuis tout petits. Pouvoir le conduire, (…) c'est super", confie ce dernier. La locomotive date de 1933, et est habituée aux pentes. À la suite d'un éboulement, le train était à l'arrêt depuis 11 ans. Il transporte de nouveau les voyageurs depuis le 21 juillet, à un rythme bien tranquille : pas plus de 30 km/h. "Il prend son temps, et puis nous on le prend avec lui", commente une voyageuse. 

Au bout de la ligne, le voyage se poursuit à pied, sur une partie de la voie transformée en promenade. Un dernier tunnel, et le regard plonge dans un décor grandiose : le barrage de Monteynard, et son lac qui étire sur près de 20 km des eaux aux couleurs surprenantes. "On se croirait sur une ile lointaine et paradisiaque", confie une femme. 

Une histoire riche 

La ligne a été construite en 1888, pour transporter le charbon. Jusqu'à 3 000 personnes travaillaient dans des mines sur le plateau, et le train servait à acheminer le minerai jusqu'à Grenoble (Isère). Après la fermeture du dernier puit a fermé, une nouvelle vie commence, et le train devient alors "purement touristique", rapporte Marc Guillot, président de l'association Musée mine image. Tous les habitants restent très attachés à ce patrimoine. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.